Mon compte
logo

Hearts And Bones (1983)

image : Hearts And Bones (1983)

 

Dans cette chronique je ne vais pas revenir sur la carrière du célèbre duo Simon & Garfunkel, tous leurs tubes des années 60 sont aujourd'hui devenus de grands classiques ! Leur fameux concert des retrouvailles à Central Park en 1983 est entré dans la légende, il fut d’ailleurs suivi d'une tournée mondiale qui fut un énorme succès.

 

 

Dans la foulée de cette série de concerts, Paul Simon & Art Garfunkel entrèrent en studio pour enregistrer l’album de la reformation, leur premier ensemble depuis "Bridge Over Troubled Water" en 1970. Les sessions d’enregistrement débutèrent normalement mais un jour Art Garfunkel quitta subitement le projet. Toutes les prises de voix de Garfunkel furent effacées pour ne garder que celle de Paul Simon, et ce dernier se vit obligé de réenregistrer toutes les parties de Garfunkel. Le disque sortit finalement sous le seul nom de Paul Simon.

 

 

"Hearts And Bones" parut à la fin de l’année 1983, le 4 novembre pour être précis (à l'origine il devait s'appeler "Think Too Much"). Du fait de l'abandon de Garfunkel, il s'agit du cinquième opus en solo de Paul Simon. Quant à moi je me souviens avoir acheté le vinyle à sa sortie, je fus tout de suite séduit par la qualité du matériel proposé ici, si bien qu’il a tourné en boucle sur ma chaîne stéréo durant un certain temps.

 

 

On débute sur "Allergies" (Paul Simon), c'est du Paul Simon classique, très chaloupé avec une mélodie vraiment agréable, à noter sur ce titre la présence de Al Dimeola pour un très beau solo de guitare ; "Hearts And Bones" (Paul Simon) est beaucoup plus intimiste, avec une très belle atmosphère et une mélodie efficace ; "When Number Get Serious" (Paul Simon) est plus rythmé avec un petit côté reggae et world-music, son attirance pour la "World Music" ne s’est jamais démenti tout au long de sa carrière ; "Think Too Much (b)" (Paul Simon) lorgne également du côté de la World Music, avec des marimbas et beaucoup de percussions mais le mixage final fait qu’elles ne sont pas trop envahissantes, à l'arrivée c’est une chanson toute en finesse et décontraction ; "Song About The Moon" (Paul Simon) ne peut être composé que par Simon, on retrouve toute sa finesse mélodique et tout son savoir-faire, "Song About The Moon" est vraiment magnifique!

 

La seconde face débute "Think Too Much (a)", un titre qui flirte avec le funk, avec un rythme qui peut faire penser à "Kid Creole & The Coconuts" ; "Train In The Distance" (Paul Simon) est également une très belle chanson, le Fender Rhodes de Richard Tee couplé à une ambiance intimiste donne un indicible charme à ce morceau, et toujours cette émotion si bien distillée par Simon dans sa façon de chanter ! ; Que dire de "Renee And Georgette Magritte With Their Dog After The War" (Paul Simon) sinon que c'est un superbe morceau, "rêverie" et "flânerie" sont les mots qui me viennent à l'esprit quand j'écoute ce titre ! ; "Cars Are Cars" (Paul Simon) me touche moins, les programmations que l'on y entend ont malheureusement beaucoup vieillies, en fait on dirait que ce morceau est le résultat de deux chansons complètement différentes qui ont été juxtaposées, des fois ça peut donner des chefs d’œuvres tel que "Band On The Run" de Paul McCartney et des fois le résultat est mitigé, c’est malheureusement le cas ici ; Pour terminer "The Late Great Johnny Ace" (Paul Simon) est un très bel hommage à ce chanteur américain populaire décédé de manière tragique dans les années 50 !

 

A noter que la réédition CD sortie chez Warner Bros comporte 4 bonus tracks.

 

Paul Simon reviendra trois ans plus tard sur le devant de la scène avec "Graceland", cet album connu un grand succès commercial grâce au tube "You Can Call Me Al" et il marqua un tournant musical dans sa carrière car l’orientation musicale de "Graceland" était résolument tournée entièrement vers les rythmes africains.

 

Produit par : Roy Halee, Paul Simon, Russ Titelman et Lenny Waronker

Enregistré et mixé par : Roy Halee

Enregistrements additionnels : Lee Herschberg, Jason Corsaro, Mark Linett, Gene Paul, James Dougherty

 

Chant, guitare acoustique : Paul Simon

 

Programmations des synthétiseurs : David Nichtern

 

Batteries : Jeff Porcaro, Steve Gadd, Steve Ferrone
Guitares : Dean Parks, Al Di Meola, Eric Gale, Sid McGinnis, Nile Rodgers
Basses : Anthony Jackson, Marcus Miller, Bernard Edwards
Claviers et Synthétiseurs : Greg Phillinganes, Richard Tee, Tom Coppola, Wells Christie, Michael Boddicker, Rob Savino, Rob Mounsey
Percussions : Airto Moreira
Marimbas et Vibraphone : Mike Mainieri

 

Arrangements des cuivres : Dave Matthews
Orchestré par Phillip Glass et Georges Delerue

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-Philippe Réjou
Cet album fut une déception commerciale, c'est bien dommage, car il est excellent !

posté le : April 24, 2020 17:30

eramanu
DU coup, réécoute entièrement avec plaisir. La chanson heart and bones est un chef d'oeuvre de composition. harmonies. quelle classe.

posté le : April 24, 2020 16:54

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don