Mon compte
logo

Pacific Addiction (2019)

image : Pacific Addiction (2019)

 

Sweet Bitter Love l'album précédent de Mandoo parut en 2012. Cet opus était déjà orienté aux couleurs californiennes et nous avions le privilège de pouvoir entendre de l’excellente « westcoast » made in France !

 

Mandoo c’est un duo français qui réunit Pierre Vanier de Saint Aunay et Esther Ben Daoud. Originaires tous les deux de la région parisienne, ensemble dans la musique comme dans la vie, ils se sont rencontrés en donnant des cours de musique dans la même école. Partageant une même passion pour le jazz et la "soul music" américaine, ils en sont venus tout naturellement aux sons californiens en s’apercevant que les musiciens qui évoluaient sur les disques de "soul" jouaient également avec des artistes de ce que l’on appelle communément la "westcoast" ou "calif.". Il est vrai que parfois la frontière entre les genres est très ténue.

 

Déjà avec Sweet Bitter Love les amateurs de sons ensoleillés en avaient eu pour leur argent, ce disque regorgeait de "blue eyed soul" et de sons tout droit venus de la Californie du sud. Des personnes comme Jay Graydon, Bobby Caldwell, Michael McDonald et bien d’autres figurent parmi les influences dont se revendiquent ouvertement Pierre et Esther.

 

Alors ce Pacific Addiction ? Eh bien de mon point de vue, c’est le disque de la maturité et qui les consacre définitivement sur la scène californienne. Pierre et Esther ont pris un soin particulier à l’élaborer, à le faire éclore, recherchant le plus possible la perfection dans les arrangements, et les harmonies vocales très travaillées, s’adjoignant aussi les services de Eric Tagg pour les paroles de la plupart des chansons ! On peut aussi remarquer que John Fumo a pris une part prépondérante pour toute la partie des cuivres, ce musicien possède une carte de visite impressionnante puisqu’il a joué avec Smokey Robinson, Tito Puente, Crosby Stills & Nash, Johnny Mathis et bien d’autres. Enregistré entre Paris et les Etats-Unis, différents musiciens français et américains évoluent sur cet opus !

 

Can’t We Get Along ? (Eric Tagg / Linda Bramlett Tagg / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) ouvre le bal avec un très beau chorus de guitare et un rythme enlevé, Bobby Caldwell n’est pas très loin dans les influences, le soleil de la Californie est à portée de main ! On peut aussi y remarquer avec plaisir la présence de cuivres, qui, additionnés aux chœurs d'Esther font de Can’t We Get Along? une excellente introduction ! Le mid-tempo So Much Better (Eric Tagg / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) continue dans une veine complètement californienne, il ne reste plus qu’à prendre le cabriolet et se diriger vers Malibu Beach ! Encore une fois les voix sont très bien mises en place, les arrangements des cuivres de John Fumo font le reste. Le final en forme de feu d'artifice est particulièrement brillant et jouissif avec la flute, les cuivres et les harmonies vocales ! Trails Of Tears (Linda Bramlett Tagg / Eric Tagg / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) débute de façon beaucoup plus intimiste et on y remarque que le "Country Rock" est à l’honneur avec, outre la présence de la pedal steel, le rythme de valse lente nous renvoie directement à Take It To The Limit des Eagles, c’est tout simplement beau et émouvant, idéal pour parcourir l’Arizona et ses highways bordées de cactus ! Sur Promise Me (Eric Tagg / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay), j’adore les chœurs d'Esther qui donne encore plus de relief à ce très beau morceau, choisi à juste titre comme single ! Les auditeurs vont certainement frissonner de plaisir à l’écoute du solo de guitare où l’influence de Jay Graydon se fait sentir ! When I’m Calling (Eric Tagg / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) est une très belle ballade magnifiquement interprétée, les arrangements sont merveilleux et les chœurs toujours aussi beaux, que du bonheur ! à écouter de préférence en sirotant votre boisson préférée avec un beau coucher de soleil ! Brazilian Romance (Pierre Vanier de Saint Aunay / Esther Ben Daoud) est une magnifique friandise où l’ombre de Michael Franks plane sur toute la durée du morceau ! je ne me lasserai jamais de Brazilian Romance, une chanson sensuelle, faite pour l’été, les grandes plages de sable fin bordées de palmiers au bord de magnifiques lagons, ce sont les cartes postales qui me viennent à l'esprit à l'écoute de Brazilian Romance  ! Evasion garantie, et tube évident ! L’excellent Welcome To My World (Dora Bailey / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) était déjà sorti en éclaireur quelques mois avant la parution de Pacific Addiction. Je l’ai beaucoup programmé dans Westcoast Rendez Vous Radio Show et il est devenu au fil de mes playlists un classique. La joie ne peut que nous submerger à l’écoute de Welcome To My World et puis le bridge avec le "scat" de Pierre en forme d’hommage à Al Jarreau, c'est juste magnifique ! Just Like Heaven (Dora Bailey / Esther Ben Daoud / Pierre Vanier de Saint Aunay) qui conclut Pacific Addiction fut le premier extrait qui parut en 2018. Tous les ingrédients d’une belle chanson sont dans Just Like Heaven, un rythme et une mélodie qui ont tôt fait de vous hanter et de vous trotter quelque part dans la tête avec un goût de reviens-y, et puis en guise de récompense le solo de guitare ne vous laissera pas de marbre !

 

Vous l’avez compris, j’aime beaucoup le nouvel album des Mandoo, et c'est un sans-faute ! Je crois savoir que la composition et la création de nouvelles chansons font partie de leurs priorités, alors vite un autre album, je suis déjà impatient !

 

Produit par Esther Ben Daoud et Pierre Vanier de Saint Aunay

Mixé par Mark Haliday

Arrangés par Esther Ben Daoud et Pierre Vanier de Saint Aunay

Artwork :  Arnaud Leger

 

Pierre Vanier de Saint Aunay : Chant, Chœurs, Basse

Esther Ben Daoud : Claviers et Chœurs

 

Jason Meekins : Batterie

Laurent Miqueu : Guitares (1 à 7)

Jean-Christophe Decourrière : Guitare (8)

Mikel Urdy : Percussions (5)

Fanny Lévêque : Violon

John Fumo : Trompette, Flugelhorn (1, 2, 4, 5, 6, 7, 8)

Charlie Morillas : Trombone (1, 2, 5, 6)

Claude Cailliet : Trombone (7)

Fred Simmons : Trombone (4)

Jeff Driskill : Saxophone Ténor (4)

Yannick Cognet : Saxophone Ténor (8), Flute (2)

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don