Mon compte
logo

Sleepwalk (1982)

image : Sleepwalk (1982)

 

J’ai toujours adoré le son et le jeu de guitare de Larry Carlton. Carlton est californien de naissance, il a vu le jour à Torrance dans la partie sud de l’agglomération de Los Angeles. Le son de sa guitare me fait immédiatement penser au soleil, à la plage et tous les clichés qui vont avec. Il débuta l'apprentissage de la guitare très jeune, et entre ses albums solos, sa participation au groupe The Crusaders et ses sessions de studios avec Joni Mitchell ou Steely Dan pour ne citer que ces deux, il fait dorénavant partie des musiciens légendaires qui ont façonné le son de la Californie des années 70 et 80. Même si maintenant il y a longtemps qu’il vit à Nashville, Larry Carlton et son instrument sont à jamais attachés au son californien.

 

Dans sa riche discographie, il y a un album qui me tient particulièrement à cœur, il s’agit de Sleepwalk sorti en 1982. Ce fut le premier LP instrumental que j’achetai en 1983, soit un peu plus d’un an après sa parution. Ce disque possède un son unique, très représentatif de la période de son enregistrement. Au début des années 80, Carlton avait déjà quitté les Crusaders et était un des guitaristes de studio les plus demandés, ses participations sont d’ailleurs innombrables, fort heureusement il trouvait aussi le temps de nous enchanter en pouvant travailler sur ses propres productions. Sleepwalk est un disque de Fusion, mais avec le son de Los Angeles, cette œuvre avec l’ambiance qu’elle dégage n’aurait pas pu être enregistré ailleurs qu’à L.A.

 

C’est Last Nite (Larry Carlton) qui a l’honneur d'ouvrir, l’intro de la basse de Abraham Laboriel suivi du Fender Rhodes de Terry Trotter nous plonge dans l’ambiance et la guitare arrive pour achever de planter le décor, la progression et la montée en puissance ne sont que du plaisir pour les oreilles ! Blues Bird (Larry Carlton) est un des grands moments de Sleepwalk, mais ils sont nombreux, les premiers accords de guitares distillent une superbe mélodie, et puis toujours ce Fender Rhodes pour nous rappeler que nous nous trouvons bien quelque part à Los Angeles ! Song For Katie (Larry Carlton) évolue tout en douceur, même si par la suite ça devient plus groovy, mais Sleepwalk est dans son ensemble un disque dégageant une ambiance de sérénité et de tranquillité ! Frenchman’s Flat (Larry Carlton) dément ma phrase précédente, mais c’est une des rares exceptions, cette plage est plus nerveuse et idéale pour prendre la voiture "by night". Sleepwalk (Santo Farina / John Farino / Ann Farina) est la seule reprise qui nous est proposée ici, ce morceau instrumental fut un énorme tube en 1959 interprété par le duo Santo & Johnny ! Sa version est savoureuse et est à déguster comme une excellente sucrerie ! Upper Kern (Larry Carlton) imprime un rythme "mid-tempo" en introduction puis passe par plusieurs phases, c’est le titre fusion par excellence et qui dure plus de sept minutes, c’est le premier moment du disque où l’on entend l’orgue de Greg Mathieson, mais rassurez-vous le Fender Rhodes de Terry Trotter est toujours là ! Et enfin, cerise sur le gâteau, le saxophone de David Sanborn vient faire également un tour ! 10.00 P.M. (Larry Carlton) est pour moi le chef-d’œuvre de Sleepwalk, une progression extraordinaire, inoubliable ! Georges Lang ne s’y trompa pas lorsqu’il choisit 10.00 PM en 1984 pour "Bonsoir Les Clips", émission tardive, qui concluait les programmes d’Antenne 2 en diffusant des clips vidéos de l’époque. Sleepwalk tire sa révérence avec You Gotta Get It While You Can (Larry Carlton), et contrairement à la grande majorité des titres proposés ici, celui-ci est beaucoup plus nerveux que le reste, Larry Carlton est encore une fois au zénith de son phrasé de guitare. Je ne puis que vous conseiller de vous pencher sur ce disque sans faute, si vous ne le connaissez pas encore. Pour ceux qui connaissent, j’espère que je vous aurais donné envie de le réécouter.

 

Produit par : Larry Carlton

Enregistré et mixé : Larry Carlton

 

Cordes enregistrées par Al Schmitt

 

Larry Carlton : Guitare, Arrangements, Arrangements des Cordes, Chef d'Orchestre

 

Terry Trotter : Fender Rhodes

Greg Mathieson : Fender Rhodes, Orgue, Prophet Synthétiseur, Piano

Brian Mann : Prophet Synthétiseur

Don Freeman : Wurlitzer, Arrangements

Carlos Rios : Guitare

Abraham Laboriel, Robert Popwell : Basse

Steve Gadd, Jeff Porcaro, John Ferraro : Batterie

Paulinho Da Costa : Percussions

David Sanborn : Saxophone

 

Assa Drori : Premier Violon

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

posté le : May 6, 2020 22:12

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don