Mon compte
logo

Hotel California (1976)

image : Hotel California (1976)

 

Quand les Eagles entrent en studio pour enregistrer leur cinquième album, beaucoup de choses ont changé, ou évolué au sein du groupe ! En effet, Bernie Leadon membre fondateur, vient de quitter les aigles, très vite remplacé par Joe Walsh. Le départ de Leadon entérine de fait le changement de cap que souhaitait prendre Henley et Frey, à savoir laisser de côté le Country Rock avec ses cactus et ses déserts, et devenir plus "rock", plus urbain ! L’arrivée de Walsh n’est pas non plus étrangère à cette volonté, par sa personnalité, son côté rock & roll et son anticonformisme, mais aussi et surtout par rapport à ses compositions et à son jeu de guitare, il était l’élément qui leur manquait pour amorcer ce virage.

 

Dès le début des sessions d'enregistrement au Criteria Studio de Miami, l’ambiance est délétère, les tensions sont palpables et les rapports sont à couteaux tirés entre Frey et Felder, les filles se bousculent au portillon et la cocaïne coule à flot ! Il faut dire que le succès leur a fait prendre "la grosse tête" et leur a souvent fait perdre le sens des réalités ! Pour des raisons différentes, l’ambiance sera également toxique chez Fleetwood Mac un peu plus tard du côté de Sausalito durant l’enregistrement de Rumours, fallait-il à cette époque que les groupes soient en crise pour enregistrer de grands albums ?

 

Don Henley n’a qu’une idée en tête, faire d’Hotel California un plus grand succès que One Of These Nights (pourtant 1er au Billboard 200) ! Il faut dire que le Greatest Hits (1er au Billboard 200) paru au mois de février 1976 s’arrache comme des petits pains et deviendra jusqu’à aujourd’hui encore, l’album le plus vendu au monde ! Les Eagles sont alors le plus grand groupe américain, ils sont au firmament, avant même la parution d’Hotel California !

 

L'idée est de réaliser un concept album à partir de la chanson Hotel California, en dénonçant les travers de la société américaine, qui selon eux est en pleine décadence, la photo de la pochette du LP avec le Beverly Hills Hotel sur Sunset Boulevard, n’est qu’une métaphore d’Hollywood et de ses fantômes !

 

Tout a été dit sur Hotel California (Don Felder / Don Henley / Glenn Frey), chanson légendaire ! Don Felder a trouvé le fameuse suite de notes à la guitare qui sert d'introduction, Henley et Frey ont travaillé le reste du titre à partir de ces accords, et puis le solo à deux guitares (Felder et Walsh) à la fin est unique ! Ce morceau entre dans le cercle très fermé des moments musicaux incontournables du 20e siècle. C’est au tour de Glenn Frey de chanter sur New Kid In Town (Don Henley / Glenn Frey / J.D. Souther), ballade également très célèbre, avec des harmonies vocales remarquables au moment de la conclusion ! Joe Walsh signe de façon brillante son arrivée chez les aigles avec Life In The Fast Lane (Don Henley / Glenn Frey / Joe Walsh) car c’est lui qui trouva les fameux accords de l’introduction à la guitare. Pour le titre du morceau c’est Frey qui en revendique la paternité, il raconte que l’idée lui est venu alors qu’il était en voiture avec son dealer et que la situation dans laquelle ils se trouvaient lui a inspiré ce Life In The Fast Lane ! Avec Wasted Time (Don Henley / Glenn Frey) ils signent une merveilleuse ballade, les paroles sont inspirées par la rupture de Don Henley avec son ex petite amie. Wasted Time terminait la première face du LP.

 

La seconde face reprenait avec Wasted Time (Reprise) (Don Henley / Glenn Frey / Jim Ed Norman) c’est un instrumental qui sert en définitive à faire le lien entre les deux faces. Je rappelle qu’ils ont pensé et créé Hotel California en concept album ! On peut remarquer les magnifiques arrangements de cordes de Jim Ed Norman, il est d’ailleurs crédité comme étant coauteur sur ce titre ! On apprend que Don Felder avait demandé à chanter Victim Of Love (Don Henley / Glenn Frey / Don Felder / J.D. Souther), ce qui lui fut refusé, et en définitive c’est Henley qui y tient le chant. Avec Pretty Maids All In A Row (Joe Walsh / Joe Vitale) c’est au tour de Walsh d’interpréter sa première chanson au sein des Eagles, il s’agit d’une ballade remarquable, où nous avons encore une fois le privilège de belles harmonies vocales, mais rien de surprenant à ça, tant ils possédaient avec CSN, les plus belles harmonies de la côte ouest ! Il ne le sait pas encore mais avec Try And Love Again (Randy Meisner) interprète sa dernière chanson avec les Eagles, tout à fait dans l’esprit "Southern California", Try And Love Again met en avant les qualités de compositeur et d’interprète de Meisner. The Last Resort (Don Henley / Glenn Frey) conclut ce disque unique, pendant plus de sept minutes, ce morceau va crescendo, enfle petit à petit pour un final hollywoodien, tout y est, les harmonies, l’orchestre symphonique ! C'est réellement Jubilatoire !

 

Bien entendu Hotel California fut 1er au Billboard 200 et remporta deux Grammys (Record Of The Year et pour New Kid In Town le Grammy dans la catégorie "Best Vocal Arrangement"). Hotel California s’est écoulé jusqu’à plus de 32 millions d’exemplaires dans le monde, juste derrière leur Greatest Hits sorti la même année !

 

Produit par : Bill Szymczyk

Enregistré par : Allan Blazek, Bruce Hensal, Ed Mashall, Bill Szymczyk

Mixé par : Bill Szymczyk

 

Eagles :

 

Don Felder : Guitares, Chœurs

Glenn Frey : Guitares, Chœurs, Claviers, Chant

Don Henley : Batterie, Percussions, Chant, Chœurs, Synthétiseur

Randy Meisner : Basse, Chœurs, Chant, Guitarron

Joe Walsh : Guitares, Claviers, Chœurs, Chant

 

Jim Ed Norman : Arrangements des Cordes, Chef d’Orchestre

Sid Sharp : Premier Violon

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Merci Hollyanna ! Je suis ravi que tu aies apprécié cette chronique!

posté le : May 9, 2020 23:43

Repondre
Hollyanna
Hollyanna

Ah la la ! Que dire de plus ?... Même la pochette de cet album je la connais par chœur . Petit coup de cœur perso pour New kid in Town. Merci pour cette chronique ! 

posté le : May 9, 2020 22:37

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don