Mon compte
logo

Canyons (2020)

image : Canyons (2020)

 

Young Gun Silver Fox est apparu à la fin de l’année 2015 avec West End Coast ! Cet opus avait subjugué le monde du "soft rock" et de la musique "westcoast" avec notamment le morceau You Can Feel It !

 

Young Gun Silver Fox c’est un duo qui réunit l’américain Shawn Lee multi-instrumentiste, auteur-compositeur, producteur, formidable touche-à-tout, et l’anglais Andy Platts, multi-instrumentiste, auteur-compositeur lui aussi et chanteur ! Platts est également membre du groupe Mamas Gun depuis 2009 !

 

Après West End Coast, le duo a récidivé en 2018 avec l’excellent AM Waves, et comme la fameuse expression "jamais deux sans trois" se vérifie encore une fois, c’est au tour de Canyons d’atterrir dans les bacs en cette année 2020 ! Les deux premiers albums avaient déjà mis la barre très haute en régalant nos oreilles ! Les influences des Young Gun se trouvent dans le "soft rock" californien de la seconde moitié des années 70, mais aussi dans la "blue-eyed soul" de cette même époque ! Ils vont puiser chez les Doobie Brothers, America, Hall & Oates, Steely Dan, et d’autres groupes et artistes de cette période. Comme pendant l’âge d’or de la "westcoast" les harmonies vocales sont une des marques de fabrique du duo, et quelles harmonies ! Ils n’ont rien à envier à leurs glorieux prédécesseurs ! Lee et Platts sont également des perfectionnistes, avec des arrangements peaufinés à l’extrême qui magnifient leurs compositions déjà remarquables, rien n’est laissé au hasard et ceci pour notre plus grand bonheur !

 

Canyons est sans nul doute le disque de la maturité, aucune chanson n’est à mettre de côté. Il s’appréciera au fil des auditions, vous découvrirez ici et là des éléments que vous n'aviez pas perçu après la première écoute. Les influences et les hommages ne manquent pas et nous ne sommes pas loin de l’euphorie quand défilent Who Needs Words, Baby Girl, Private Paradise, Dream Woman, ou encore Kids ! On peut également constater que les cuivres sont beaucoup plus présents par rapport aux albums précédents.

 

L’excellent Kids (Andy Platts) dégage une atmosphère de "blue-eyed soul", avec sur le refrain un petit clin d’œil aux Doobie Brothers époque Michael McDonald. Mention particulière pour le clip vidéo très réussie qui illustre la chanson, au parfum délicieusement 70’s ! Who Needs Words (Andy Platts / Steve Booker) est un brillant hommage à Donald Fagen et plus largement à Steely Dan, on peut y déceler une rythmique à la I.G.Y, les harmonies vocales ainsi que les arrangements des cuivres sont remarquables ! Baby Girl (Andy Platts / Jodie Seymour) est épatante, le tempo et les arrangements ne sont pas sans rappeler par moments Medicine Woman du regretté Paul Davis. L’arrivée des cuivres en seconde partie lui donne un relief particulier. Avec l’introduction de Dream Woman (Andy Platts / Shawn Lee / Nicol Thompson) nous voici proche d’Average White Band et de son Our Time Has Come, les arrangements des cuivres sont aussi proches de ce que l’on pouvait entendre chez Earth, Wind & Fire. Dream Woman garde sa propre personnalité, on navigue dans une merveilleuse "blue-eyed soul" illuminée par le soleil de Californie. C’est la même couleur musicale qui est à l’honneur sur Long Distance Love Affair (Andy Platts / Shawn Lee) avec son côté Hall & Oates, certains y verront aussi un peu de Earth, Wind & Fire. Ce Long Distance nous replonge dans la Californie époque 1978/1979, nous sommes en droit de prendre la Coccinelle pour aller se prélasser sur le sable fin de la plage de Malibu ! Le tempo est plus rapide sur Danny Jamaica (Andy Platts / Shawn Lee) avec toujours la présence des cuivres, on baigne encore dans cette Californie des années 70 que beaucoup d’entre nous ont souvent fantasmé. Le mid-tempo Just For Kicks (Andy Platts / Shawn Lee) se situe entre "soft rock" et "blue-eyed soul", les cuivres y jouent un rôle majeur et la réussite est encore au rendez-vous. Le superbe Private Paradise (Andy Platts / Shawn Lee) fut le premier extrait à être diffusé sur les réseaux sociaux et les radios, "road-song" par excellence, les harmonies vocales rendent hommage aux Beach Boys et à son écoute le bonheur musical se trouve bien-sûr au rendez-vous. Le refrain et les choeurs de Things We Left Unsaid (Andy Platts / Shawn Lee) sont un bel hommage à un autre duo, je pense bien entendu à Hall & Oates. On termine avec la remarquable ballade All This Love (Andy Platts), piano/voix avec de magnifiques harmonies vocales. Cette œuvre est une réussite complète, nous allons croiser les doigts et espérer un quatrième album de la part de ce duo réjouissant, mais en attendant prenez le temps de profiter de Canyons !

 

Produit par : Shawn Lee

Production additionnelle par : Andy Platts

Co-produit par : Nichol Thomson sur Dream Woman

Enregistré par Pierre Duplan

Mixé par Pierre Duplan & Shawn Lee

 

 

Young Gun Silver Fox :

 

Andy Platts : Chant, Rhodes, Basse, Juno 6, Piano, Korg DW8000, Yamaha PSS380

Shawn Lee : Batterie, Percussions, Guitares, Guitare Acoustique, Rhodes, Siel DK 80, Kalimba, Marimba, Basse, Vibraphone, Yamha CS 5, Basse Fretless, Crumar Multiman S, Piano, Clavinet, Glockenspiel, Jen SX1000, Cymbals, Chœurs

 

Musiciens additionnels :

 

Jodie Seymour : Chœurs

Nichol Thomson : Basse, Rhodes, Claviers, Yamaha DX21, Siel DK80, Trombone, Basse, Arrangements des Cuivres

Tom Walsh : Trompette

Mike Davis : Trompette

Dominic Glover : Flugelhorn

Andy Ross : Saxophone Bariton & Flute

Tom Richard : Saxophones Tenor & Alto

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don