Mon compte
logo

All Dressed Up (1982)

image : All Dressed Up (1982)

 

David Roberts est né en 1958 à Boston tout en étant de nationalité canadienne, d’ailleurs il passera son enfance et son adolescence à Toronto la capitale de la province de l’Ontario. C’est à l’âge de 19 ans qu’il paraphera son contrat chez WEA Canada pour la publication d’un album. Après la signature il mettra plus d’un an à finir de composer et de peaufiner ses chansons, ceci afin de proposer le meilleur matériel possible au producteur et aux musiciens avec lesquels il allait travailler.

 

C’est Greg Mathieson qui fut choisi comme producteur et quelques cadors des studios californiens furent recrutés. Il est quand même bien de savoir que les Porcaro et Lukather n’étaient pas encore les stars qu’ils allaient devenir quelques mois plus tard, suite aux succès du Toto IV et de Thriller.

 

All Dressed Up est considéré par beaucoup (et par moi) comme étant un classique du son californien, il est vrai que beaucoup d’éléments plaident pour que ce disque fasse partie des incontournables du genre. Bien évidemment il y aura toujours des grincheux qui trouveront des arguments pour modérer un enthousiasme bien légitime qui peut s’emparer des auditeurs. Cet opus navigue entre "AOR" et "soft rock" californien au gré des chansons. Greg Mathieson dont c’était les débuts en tant que producteur a su donner une véritable identité sonore à All Dressed Up et l'ambiance générale est immédiatement identifiable au Los Angeles du tout début des années 80. Les amateurs du groupe Toto en seront aussi pour leur argent car ce sont Jeff et Mike Porcaro qui tiennent la partie rythmique sur la totalité des morceaux et Steve Lukather la guitare, sauf quelques "overdubs" de la part de Jay Graydon.

 

C’est la puissance qui domine sur All In The Name Of Love (David Roberts), la guitare de Luke en avant, le ton de l’album est donné. On poursuit avec Too Good To Last (David Roberts) mid-tempo agréable qui sera repris quelques mois plus tard par le duo Nielsen Pearson sur Blind Luck. Dès les premières secondes de l’excellent Someone Like You (David Roberts) les accords de piano nous font justement penser à Hold The Line, nous naviguons en plein dans Toto avec la participation d’une partie des musiciens de… Toto. Boys Of Autumn (David Roberts) évolue dans un ton beaucoup plus acoustique, c’est la première vraie ballade, vous y entendrez tous les ingrédients de la "summer song" et la plage se trouve juste au bout de la route. J’adore She’s Still Mine (That’s My Girl) (David Roberts), c’est la "feel-good song" par excellence, un de mes titres préférés de cet opus. Wrong Side Of The Tracks (David Roberts) rentre à mon avis dans la catégorie des chansons les plus représentatives du rock californien de cette époque, et puis le solo de guitare de Steve Lukather est un de ses plus marquants hors de son groupe. Midnight Rendezvous (David Roberts) est l'archétype de la ballade calif., à son écoute Los Angeles s’illumine et l’on peut s’imaginer sillonnant en voiture les collines d’Hollywood ! Elle sera reprise deux ans plus tard par Ramsey Lewis & Nancy Wilson sur leur album en duo The Two Of Us ! Anywhere You Run To (David Roberts) s’appuie sur une mélodie remarquable, cette chanson est également une des meilleures de All Dressed Up ! Magnifique de bout en bout ! La version de Diana Ross sur Silk Electric paru la même année, est nettement moins réussie! J’aime beaucoup Never Gonna Let You Go (David Roberts), si représentative du son de Los Angeles et les chœurs à la fin ne sont que du bonheur ! Another World (David Roberts) est mon seul petit bémol, ce n’est pas que ce soit un mauvais titre, mais comparé au reste du matériel proposé, cette ballade est la moins convaincante.

 

Il fallut attendre l’année 2008 pour voir paraître deux albums coup sur coup, un de démos et un autre Better Late Than Never entièrement composé de nouvelles chansons et sortis au Japon sur le label Vivid Sound.

 

Produit par : Greg Mathieson

Enregistré par : Humberto Gatica, David Leonard, Ian Eales

Mixé par : David Leonard et Humberto Gatica

 

Arrangé par : Greg Mathieson, David Roberts & Terry McKeown

Arrangements des Cordes : Jerry Hey & Jeremy Lubbock

 

David Roberts : Chant, Claviers, Chœurs

 

Steve Lukather, Jay Graydon : Guitares

Mike Porcaro : Basse

Jeff Porcaro : Batterie, Percussions

Greg Mathieson : Claviers, Synthétiseurs

Michael Boddicker : Synthétiseurs

Paulinho Da Costa : Percussions

David Leonard : Linn Machine

Gary Herbig : Saxophone

 

Bill Champlin, Joe Chemay, Jim Haas, Jon Joyce, Tom Kelly : Chœurs

 

Jerry Vinci : Premier Violon

Trevor Veitch : Musical Contractor

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Mieux vaut tard que jamais ! 😉

posté le : June 14, 2020 20:54

Repondre
alainjo
alainjo

Tellement ToTo cet album qu'on dirait un album de... ToTo au sommet de son art... Remarquable album... Que je découvre... Si si... Je vous jure... Je suis passé complètement à côté... Durant toutes ces années... 🤔😕😮

posté le : May 29, 2020 21:58

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Oui en général cet album fait l'unanimité parmi les amateurs de calif. Mais il se trouve toujours des ronchons 😉

posté le : May 26, 2020 11:58

Repondre
Chistopher
Franckmellowvinyle
Chistopher

C'est un album remarquable par son homogénéité  dans la qualité: tous les titres ont musicalement quelque chose à dire, ce qui n'est pas toujours le cas.....il est d'ailleurs devenu "culte" pour les aficionados du son "Calif" dont je fais partie. 

*****

 

posté le : May 26, 2020 09:54

Repondre
Franckmellowvinyle

Un pur bijoux  AOR😀😀😀😀😀

posté le : May 25, 2020 21:48

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don