Mon compte
logo

Three Little Words (2019)

image : Three Little Words (2019)

 

Le projet 213 fut enregistré en 1981, il y a pratiquement 40 ans. Au départ le LP était prévu pour paraître sur le label Warner, mais les pontes de la WB en ont décidé différemment. Cet album ne put jamais être publié et les bandes enregistrées furent rangées dans les tiroirs.

 

213 c’était deux personnes, en premier lieu Guy Thomas au chant et à la guitare, on le verra par la suite collaborer avec Carly Simon, Kenny Rogers, Smokey Robinson mais aussi Kenny Loggins sur l’album Leap Of Faith où il co-écrit Convinction Of The Heart. Plus récemment on remarque sa signature sur The Day I First Saw You, très bonne chanson qu’il avait composé avec Joseph Williams le chanteur de Toto, et qui fut incluse dans Original Demos Feat. Warren Wiebe, paru sur le label Contante & Sonante en 2018. Bill Meyers est un peu plus connu par les amateurs de calif., en effet il possède trois albums à son actif l’instrumental Images (1986), The Color Of The Truth (1990) et All Things In Time (1996). En parallèle on pourra le remarquer souvent dans des arrangements de cordes, notamment avec Earth, Wind & Fire, Michael Jackson, Madonna, Whitney Houston, Babyface, Rod Stewart et beaucoup d’autres noms prestigieux.

 

La musique de 213 s’inscrit typiquement dans la veine de la "calif. westcoast" du début des années 80, on va y entendre du Pages, mais aussi Nielsen Pearson et même du Toto. C’est un LP que beaucoup trouveront formidable. D’autres feront peut-être la fine bouche, mais me concernant je trouve que c’est extraordinaire d’avoir ressuscité ce projet mort-né, grâce en soit rendue au label scandinave Preservation Records.

 

C’est le titre éponyme Three Little Words (Guy Thomas / Bill Meyers) qui ouvre et de suite nous sommes ramenés quarante ans en arrière avec ce son magique que nous avons tous tant aimé. Three Little Words s’inscrit en droite ligne de ce que faisait le groupe Pages à la même époque, un mélange habile de "soft rock", soul et légèrement "jazzy" le tout soigneusement enveloppé dans des arrangements terriblement californien. Oh Me, Oh, My (Guy Thomas / Bill Meyers) continue dans le même ton, on peut prendre sereinement le cabriolet et partir en week-end au soleil, c’est encore un morceau gagnant qui ne pourra que ravir les amateurs que nous sommes ! Under Her Spell (Guy Thomas / Bill Meyers) nous fera peut-être plus penser au duo Nielsen Pearson et même à Toto, c’est plus dans un esprit "rock", mais bien ancré quelque part entre Santa Monica Blvd et La Cienega Blvd ! Woman (Guy Thomas / Bill Meyers / Carlos Rios) est la première vraie ballade, on ne peut s’empêcher de faire toujours le parallèle avec Pages. Si je veux chipoter un peu je dirai qu’il y a une petite faiblesse au moment du refrain, mais ce Woman reste quand même très bien arrangé et interprété. Avec Couldn’t Be Happier (Guy Thomas / Bill Meyers), les plus calés y verront un certain cousinage avec O.C.O.E. (Official Cat Of The Eighties) de Pages pendant le refrain. La jolie mélodie de Good Friends (Guy Thomas / Bill Meyers) saura vous donner un maximum de plaisir aux oreilles, s’inscrivant complètement dans les ballades "calif." de cette période. Avec Ohio (Guy Thomas / Bill Meyers) on frôle le chef-d’œuvre. La longue introduction des cordes accouche d’une mélodie et d’arrangements exceptionnels propre à vous rendre votre âme de jeune adulte, lorsque vous étiez encore plus réceptif qu’aujourd’hui à certaines émotions musicales. Tellin’ Her Stories (Guy Thomas / Bill Meyers) est un mid-tempo peut-être moins en vue que le reste ! Look Inside Yourself (Guy Thomas / Bill Meyers) est une conclusion sympathique, mais que l’on aurait aimé plus percutante mélodiquement.

 

213 est la grande et excellente surprise de l’année 2019 et pour ceux qui ne l’ont pas encore acquis, dépêchez-vous il n’a été édité qu’à 500 exemplaires en Europe, après c’est du côté du Japon qu’il faudra aller voir.

 

Produit par : 213

Producteur Exécutif : Jim Ervin

Enregistré par : Doug Parry, Mark Ettel

 

213 :

Guy Thomas : Chant, Guitare

Bill Meyers : Claviers, Chant, Arrangements des Cordes

 

Neil Stubenhaus : Basse

Vinnie Colaiuta : Batterie

Jeff Porcaro : Batterie sur Three Little Words - Oh Me, Oh, MyUnder Her SpellWoman

Carlos Rios : Guitares

 

Musiciens Additionnels :

Michael Fisher : Percussions

Dave Boruff : Saxophone

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Ce fut une excellente surprise, car complètement innatendue ! 🙂

posté le : June 14, 2020 20:53

Repondre
alainjo
alainjo

Méga album !!!! Que je me suis empressé d'acquérir dès sa sortie ... 😜😜

posté le : June 12, 2020 20:28

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don