Mon compte
logo

View From The Ground (1982)

image : View From The Ground (1982)

 

Lorsqu’en juillet 1982 paraît View From The Ground, il y a déjà cinq ans que le groupe America n’est plus qu’un duo. En effet, Dan Peek avait tiré sa révérence en 1977, juste après l’enregistrement de Harbor. America Live qui fut enregistré au mois de juillet de 77 au Greek Theatre de Los Angeles étant le premier LP officiel du groupe en tant que duo.

 

Le départ de Dan Peek signe également la fin de la collaboration avec le label Warner et l’arrivée chez Columbia pour la sortie de Silent Letter en 1979, le premier opus du duo composé de nouveau matériel. Un an plus tard, suivra Alibi. D’un point de vue purement commercial ces deux opus furent des échecs, Silent Letter n’atteindra que la 110e place du Billboard 200, quant à Alibi il n’arrivera qu’à la 142e place, ne dégageant aucun single classé dans le Billboard Hot 100.

 

Il fallait remonter à 1976 pour trouver le dernier succès mineur du groupe avec Today’s The Day (23e au Billboard Hot 100) extrait de Hideaway, leur dernier grand succès étant Sister Golden Hair (1er au Billboard) en 1975 que l’on peut entendre sur Hearts. Je pense qu'il est inutile de dire qu’avant le début des sessions de View From The Ground ils étaient à la recherche d’un tube qui soit à même de leur faire retrouver les plus hautes marches du podium.

 

Les sessions prirent place à Londres aux célèbres studios d’Abbey Road et aux Amigo et Capitol studios de Los Angeles ! Londres pour You Can Do Magic composé et produit par Russ Ballard et Los Angeles pour ceux produits par Beckley / Bunnell et Bobby Colomby. Lors de sa sortie View From The Ground rencontra un succès modéré puisqu’il arriva à la 41e place du Billboard 200, et le premier single You Can Do Magic se hissera jusqu’à la 8e place du Billboard Hot 100, et fut leur premier succès majeur depuis Sister Golden Hair.

 

Même si cet opus comporte d’excellentes chansons, il souffre quand même d’un manque d’homogénéité dû à des titres un peu plus faibles. Mais les présences de You Can Do Magic, Inspector Mills ou encore Right Before Your Eyes en font un classique du groupe.

 

You Can Do Magic (Russ Ballard) est avec le temps devenu un "gold", un titre limpide, évident, accrocheur dès la première écoute, une composition tout à fait dans l’esprit et dans l’ADN d’America. Ce fut la seconde collaboration avec Ballard, un an plus tard c’est Your Move qui paraîtra entièrement produit par Russ Ballard. Never Be Lonely (Gerry Beckley / Bill Mumy) continue dans le même esprit "road song", mais avec un son différent, belle mélodie typique des compositions de Gerry Beckley. C’est au tour de Dewey Bunnell de prendre le "lead" sur la sympathique You Girl (Dewey Bunnell / Bill Mumy / Robert Haimer). Le refrain peut retenir l’attention, mais je trouve les couplets hésitants, dommage. Avec Inspector Mills (Gerry Beckley) on tutoie les sommets, certainement une des plus belles ballades du groupe, bénéficiant d’arrangements magnifiques et puis les amateurs du groupe Toto y apprécieront le solo de guitare par Steve Lukather. Love On The Vine (Dewey Bunnell / Bill Mumy / Robert Haimer) débute plutôt très bien, les couplets sont très accrocheurs mais le refrain est beaucoup plus banal. Desperate Love (Lenny LeBlanc / Ava Aldridge / Cindy Richardson) est assez anecdotique, intro claviers/guitare limite "totoesque", esprit assez "rock" mais encore une fois le refrain n’est pas vraiment percutant pour le rendre inoubliable. Right Before Your Eyes (Ian Thomas) (45e au Billboard Hot 100) est un des très bons moments de ce LP. Composé et créé par le canadien Ian Thomas en 1977, le "cover" proposé ici surpasse la version originale, cette interprétation recèle une dose de subtilité et de sensualité qui fait défaut sur la première version. Jody (Russ Ballard) est la seconde composition de Ballard proposée ici, complètement dans l’esprit de You Can Do Magic, c’est une bonne chanson mais qui n’atteint pas le niveau de cette dernière. Avec Sometimes Lovers (Gerry Beckley) on est en terrain connu, cette jolie ballade signée Gerry Beckley ravira les fans de ce très grand compositeur. C’est le passable Even The Score (Dewey Bunnell) qui sert de conclusion, ce disque aurait mérité une meilleure fin. En faisant le bilan de View From The Ground on se rend compte quand même que Beckley fut plus inspiré que Bunnell à cette époque.

 

Produit par : Russ Ballard, Gerry Beckley & Dewey Bunnell, Bobby Colomby

Enregistré par : Chuck Kirkpatrick, Mark Linett, Jeremy Smith & David Cole

Mixé par : Michael Verdick

 

Dewey Bunnell : Chant, Chœurs, Guitares

Gerry Beckley : Chant, Chœurs, Claviers, Guitares

 

Hadley Hockensmith, Steve Lukather, Dean Parks, Bill Mumy, Michael Woods, Rick Neigher, Michael Mirage : Guitares

Brad Palmer, Mike Porcaro : Basse

Jeff Porcaro, Willie Leacox, Alvin Taylor : Batterie

Jai Winding, Chris Coté : Claviers, Synthétiseurs

Mark Isham : Synthétiseur

 

Carl Wilson, Christopher Cross, Tom Kelly, Timothy B. Schmit, Sara Taylor, Russ Ballard, Chuck Kirkpatrick, Chris Coté, Rick Neigher, Michael Mirage : Chœurs

 

Matthew McCauley : Arrangements des cordes, Chef d’orchestre.

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don