Mon compte
logo

Bobby Caldwell (1978)

image : Bobby Caldwell (1978)

 

Bobby Caldwell est né en 1951 à Manhattan, mais il passera sa jeunesse et son adolescence en Floride et plus précisément à Miami où il sera bercé par plusieurs couleurs musicales comme le "reggae", le "latino", le "meringué", mais aussi le "rhythm and blues", plus tard il s’installera à Los Angeles.

 

C’est en 1977 qu’il signera sur le label T.K. Records afin d’enregistrer son premier album éponyme. Pour l’anecdote, la maison disques T.K. était très orientée "soul", ils cacheront d’ailleurs à leur public que Caldwell était blanc en ne le faisant apparaître sur la pochette que sous forme de silhouette dessinée !

 

A l’écoute de la maquette du premier opus, le staff de T.K. se montra satisfait mais les dirigeants lui reprochèrent le manque d’un tube potentiel ! Qu’à cela ne tienne, Caldwell retourna immédiatement en studio et enregistra What You Won’t Do For Love en deux jours. Dès lors sa carrière était lancée et dès sa sortie What You Won’t Do For Love grimpa très rapidement au Billboard pour atteindre la 9e place du Billboard Hot 100. Plus tard ce morceau fera l’objet de moult reprises dont celles de Go West, Boyz II Men et fut même samplé par 2Pac.

 

Quant à l’album (21e au Billboard 200) il fut tout d’abord considéré comme un disque de "soul/rhythm and blues", par rapport au label sur lequel il fut édité. Mais il faut bien reconnaître que dans l’ensemble nous sommes plus proche du "soft rock californien" (bien qu’il fut enregistré principalement à Miami) que du "rhythm and blues", si on met à part What You Won’t Do For Love que l’on peut aussi ranger dans la catégorie "soul", tout en étant "soft rock", un peu à l’image de ce que fera Michael McDonald quelques années plus tard avec I Keep Forgettin (Every Time You’re Near).

 

C’est Special To Me (Bobby Caldwell / Marsha Radcliffe / Shane) qui lance le LP, "mid-tempo", mais aussi "light disco", avec l’exotisme et le soleil à l’horizon, les palmiers défilent, ce titre serait parfait pour illustrer de façon sonore ce qu’est le "yacht rock". La ballade My Flame (Bobby Caldwell) continue de mettre en avant l’exotisme avec le kalimba, l’envie de farniente, de vagues et de hamac se fait ressentir à son écoute, idéal pour débuter des vacances ! Avec Love Won’t Wait (Bobby Caldwell) nous voici à bord du Pacific Princess en compagnie du capitaine Stubing ! La carte de l’évasion est toujours mise en avant, et en plus les pantalons pattes d’éléphants et les boots sont de sorties sur le dancefloor, cette chanson est tout à fait représentative d’une certaine époque ! Can’t Say Goodbye (George Perry / Bobby Caldwell) est un savant mélange de "soft rock" et de "rhythm and blues", une mélodie accrocheuse, la basse est remarquable ! La délicieuse ballade Come To Me (Bobby Caldwell / S. Kari) vous charmera dès la première écoute, l’interprétation est admirable ! On ne présente plus What You Won’t Do For Love (Bobby Caldwell / Alfons Kettner), classique instantané, morceau de génie, chanson intemporelle, qui me rappelle à certains moments Georgy Porgy de Toto. Kalimba Song (Bobby Caldwell) sert d’intermède, c’est assez fusion et le kalimba accentue encore l’exotisme ! Nous continuons avec Take Me Back To Then (Bobby Caldwell), c’est toujours un sans-faute, l’ambiance "summertime" est encore de mise et ceci pour le bonheur de l’auditeur ! L’épatant Down For The Third Time (Bobby Caldwell) sert d’épilogue sur une note légère et enjouée, la voix de Caldwell se veut aérienne et la guitare joue un rôle important en distillant de magnifiques accords, elle va d’ailleurs nous accompagner longuement jusqu’à la conclusion de cet opus !

 

Si vous n’en voulez qu’un de Bobby Caldwell, c’est celui-ci qu’il vous faut ! Il faut savoir que cet artiste fait l’objet d’un véritable culte au Japon et cet album est entré dans le panthéon des indispensables "westcoast" !

 

Produit par : Ann Holloway, Marsha Radcliffe, George Perry

 

Bobby Caldwell : Chant, Basse, Guitare, Claviers, Synthétiseurs, Chœurs

 

Ed Greene, Joe Galdo, Harold Seay : Batteries

George Perry, Richie Valesquez : Basses

Alfons Kettner, Steve Mealy : Guitare

Benny Lattimore : Claviers

 

Mike Lewis : Arrangements des Cordes et des Cuivres

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don