Mon compte
logo

I Found The Sun Again (2021)

image : I Found The Sun Again (2021)

 

Steven Lee Lukather a vu le jour en 1957 dans la cité des Anges, il est aujourd’hui devenu une icône pour tous les fans de sons californiens et même au delà ! Membre fondateur du groupe Toto, "guitar hero", chanteur, compositeur, il fut également un musicien de studio des plus demandé entre 1977 et 1995, on ne compte plus ses sessions dont certaines ont marqué les oreilles de tous les publics, (la guitare rythmique sur Beat It de Michael Jackson pour ne citer que celle-ci), très éclectique dans ses participations, il a officié avec des groupes et artistes venant d’horizons musicaux très variés.

 

Il a passé ces dix dernières années en alternant les tournées de Toto, et celles du Ringo All Star Band, dont il est devenu un membre éminent, mais aussi la fabrication du Toto XIV (2015) et de quelques titres supplémentaires pour le coffret All In en 2018, trouvant quand même le temps de faire paraître son très bon disque Transition en 2013 !

 

Cela faisait déjà depuis quelques années qu'il avait ce projet de nouvel opus en solo, mais à cause d’un agenda très rempli, il n’avait pas trouvé le temps de l’enregistrer. C’est durant le second semestre 2019 que les choses évoluèrent, en effet, la tournée des 40 ans de Toto se termina et le groupe dans sa formation de ces dernières années tirait sa révérence, dès lors un créneau d’enregistrement se profila. Comme chacun le sait, début 2020 le Covid pointa le bout de son nez et l’option fut prise d’enregistrer l’album dans des conditions pratiquement live en studio et ce en quelques jours seulement.

 

Sur les huit titres qui composent I Found The Sun Again, cinq sont des compositions originales et trois des reprises. Après quelques écoutes, je place volontiers cet opus parmi les meilleures productions en solo de notre ami, on y ressent un certain plaisir de jouer, de la spontanéité et le groupe évoluant autour de lui est en parfaite osmose, les amateurs y trouverons à coup-sûr leur compte. Le guitariste de Toto y explore, le hard rock, le jazz fusion, le soft rock et la pop ! Pour ce faire on y remarque les présences très actives de David Paich (aux claviers) et de Joe Williams (compositions et chœurs), ils ne se quittent plus avec ce dernier, Luke partage d'ailleurs une photo où ils sont tous les deux en deuxième de couverture du livret, on le voit également dans le clip de Run To Me, et Joe est largement remercié dans les crédits.

 

C’est le puissant Along For The Ride (Steve Lukather / Jeff Babko / Stan Lynch) qui envoie la première salve, dès les premières notes nous sommes en terrain connu, une chanson très rock, racée, dont les arrangements et la mélodie nous rappelleront bien évidemment certains morceaux de Toto. Serpent Soul (Steve Lukather / Jeff Babko / Stan Lynch / Joseph Williams) est peut-être moins aisé à aborder, mais se révèle vite comme étant un des meilleurs morceaux de cette galette. Possédant des couplets à la Little Feat nous y reconnaîtrons aussi le piano de David Paich sur le refrain ! Low Spark Of High Heeled Boys (Jim Capaldi / Steve Winwood) figure sur l’album du même nom de Jim Capaldi sorti en 1971, la version originale est une très belle ballade folk, Luke transforme ici complètement ce titre et sur les dix minutes que dure Low Spark, il le revisite à travers des ambiances rock, blues et jazz fusion, à n’en pas douter le moment de bravoure de cette œuvre ! Journey Through (Jeff Babko) est le seul passage complètement instrumental, les amateurs de la guitare de Luke vont adorer. Sur un tempo lent, il y développe toute sa technique et son savoir-faire, mais a-t-il encore besoin de prouver quelque chose ? Il n’en reste pas moins que Journey Through est un réel plaisir pour les oreilles ! Welcome To The Club (Joe Walsh) ouvre l’album So What (1974), le dernier opus de Walsh avant que celui-ci n’intègre les Eagles. Pas de surprise majeure dans cette version si on la compare à l’originale, Luke y déroule tranquillement avec une guitare un peu plus "heavy", normal vu que la première version date de 1974 ! Le titre éponyme I Found The Sun Again (Steve Lukather / Jeff Babko / Joseph Williams) est la seule réelle ballade, les couplets sont joués sur des accords proches de Sailing (Christopher Cross), la mélodie quant à elle est typiquement dans le ton des ballades de Lukather, et ce I Found The Sun se révèle vite addictif ! Run To Me (Steve Lukather / David Paich / Joseph Williams) est une chanson pop à la Beatles qui fleure bon les good old 60’s, avec la présence de Ringo Starr à la batterie, une sucrerie assez décriée mais qui me convient tout à fait tant elle me rappelle les "pop songs" de cette merveilleuse période que furent les années 60 ! Nous terminons avec Bridge Of Sighs (Robin Trower), il fallait aller le chercher ce "cover"! Trower est l’ancien guitariste de Procol Harum et son album Bridge Of Sighs était paru en 1974 ! On pourra entendre dans cette chanson un côté "hendrixien" indéniable. C’est finalement un peu normal que Luke ait pensé à reprendre ce titre formidable vu que Hendrix fait partie de ses influences majeures ! Vous l’avez compris si vous aimez Steve Lukather il est interdit de se passer de cet album !

 

Produit par : Steve Lukather & Ken Freeman

Co-produit par : Joseph Williams (Run To Me)

Enregistré et mixé par : Ken Freeman

Enregistrement additionnel : Bruce Sugar (Run To Me)

 

Steve Lukather : Chant, Guitare

 

Greg Bissonette, Ringo Starr : Batterie, Tambourin

Jorgen Carlsson, John Pierce : Basse

Jeff Babko : Synthétiseurs, Claviers, Wurlitzer Rhodes, Piano, EFX, Orgue

David Paich : Orgue, Piano

Joseph Williams : Chœurs, Claviers, Arrangements des Cordes et des Cuivres

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Vous devez être connecté pour poster un message.

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou
Oui il demande plusieurs écoutes, mais il est vraiment cool ! J'aime beaucoup, il est très varié au final.

posté le : April 22, 2021 20:21

Repondre
Pascal
Pascal

Il a fallu que je l'écoute et le réécoute je ne sais plus combien de fois avant d'aprécier cet album mais maintenant je l'adore vraiment 😅

posté le : April 22, 2021 19:57

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Je le trouve différent des précédents, peut-être plus proche de Candyman dans l'esprit. Il me convient parfaitement ! 😉

posté le : April 3, 2021 08:04

Repondre
alainjo
alainjo

Bien... Pour moi Luke est un génie ... Il a participé à toute la musique que j'aime ... De mon point de vue , il a " fabriqué " la musique des années 80-90 . Il a su , dans tout ce qu'il a fait , apporter ses influences musicales ... Je l'adore !! Mais je dois avouer que cet album me laisse un peu sur ma faim ... J'ai l'impression de l'avoir déjà écouté ... Mais j'adore quand même !!

 

posté le : April 2, 2021 21:57

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : March 28, 2021 14:58

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : March 28, 2021 14:57

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Oui on peut peut-être reprocher à cet album de ne pas posséder un ou deux titres en plus, c'est exact, mais ne boudons pas notre plaisir!

posté le : March 28, 2021 11:00

Repondre
JCK
Jean-PhilippeRéjou

Merci, Luke fait partie de mes guitaristes favoris depuis le début des années 80 !

posté le : March 28, 2021 10:59

Repondre
Intika
JCK

Tous les genres et toutes les périodes de la discographie de Mr Luke sont rappelés sur ce très bon crû 2021.

Rien à jeter ; sitôt arrivé au bout, on repart pour une nouvelle écoute.

Un seul petit défaut : c'est trop court !!

posté le : March 28, 2021 10:42

Repondre
Intika

Très bonne chronique de ce magnifique album!! Je partage tout à fait cette analyse!! 😀

posté le : March 28, 2021 10:03

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don