Mon compte
logo

Audio 1985 (2021)

image : Audio 1985 (2021)

 

Doug Brons est un vrai californien puisqu’il a vu le jour en 1963 à Santa Rosa sur la "golden coast", dans une famille de musiciens.  C’est son grand-père qui le premier lui a enseigné le piano et le solfège. Dès le collège il commença à composer des chansons, par la suite, il monta un groupe avec son frère, tout en vouant une admiration pour des groupes et des artistes comme Toto, Chicago, Ambrosia, Michael McDonald, Christopher Cross, Earth, Wind & Fire ou encore Roby Duke.

 

Vers la fin de son adolescence il eut le privilège de pouvoir faire les premières parties de divers artistes CCM (Christian Contemporary Music) comme The Call, Denny Correll ou encore Steve Archer, mais c’est bien des années plus tard, en 2016 que sa carrière allait prendre une nouvelle tournure. Sa publication de la reprise de Ain’t No Sunshine de Bill Withers sur YouTube déclencha une réaction en chaîne qui eut pour résultat l’enregistrement de son premier album Soulscripted (2017), sous la férule de Tom Hemby et accompagné par une pléiade d’invités prestigieux comme Bill Champlin, Amy Grant, Michael Omartian, Mark Douthit, Chris Rodriguez, Gary Lunn et John Schlitt.

 

En écoutant Soulscripted on peut se rendre compte que Doug Brons c’est d’abord une voix exceptionnelle dotée d’une profondeur et d’une puissance hors du commun.  C’est aussi des compositions bien maîtrisées, des mélodies qui font mouches et des arrangements qui ne laissent rien au hasard.  Il a parfaitement su digérer et assimiler toutes ses influences pour donner naissance à un style très personnel !

 

Audio 1985 est son troisième opus et de mon point de vue son meilleur, maîtrisé de bout en bout, avec une qualité de chansons qui ne se dément pas du début jusqu’à la fin, c’est lui qui signe l’intégralité des paroles et des musiques. Comme l’indique son titre nous replongeons dans l’univers musical du milieu des années 80, et plus précisément dans ce que l’on appelle aujourd’hui Hi-tech AOR et c’est formidablement bien joué, chanté et arrangé!

 

Father Show Us (Doug Brons) donne le ton, puissance et mélodie sont au programme, les claviers dominent comme c’était le cas au milieu des 80’s, nous naviguons dans de l’Hi-tech AOR de premier plan et les harmonies vocales ne sont pas en reste! For Love (Doug Brons) concours dans la même catégorie, quelques réminiscences à la Chicago époque 17, notamment dans les arrangements des cuivres synthétiques, Doug maîtrise parfaitement son affaire ! Tell Me Everything (Doug Brons) dégage le même potential que les morceaux précédents avec cette fois-ci le groupe Toto venant frapper à la porte, les fans des frères Porcaro et autres Paich et Lukather auront certainement les oreilles aiguisées pour reconnaître les différents clins d’oeil que recèlent Tell Me Everything! Look Up (Doug Brons) débute en ballade pour ensuite s’en aller vers des contrées que ne renieraient pas Toto! La très belle Not The Only One (Doug Brons) s’inscrit dans le genre "power ballad", le refrain allie intensité et mélodie ! Again (Doug Brons) évolue aussi sur un tempo lent, avec toujours la qualité mélodique au rendez-vous et des arrangements de premier plan ! Puisque nous parlons de "Power Ballad" en voici une avec Coming Home (Doug Brons) qui ne dépareille pas, ce moment possède tous les ingrédients pour devenir un classique, mention particulière pour Andrea Di Puccio et sa guitare magique!  Don’t Let Go (Doug Brons) est aussi un des "highlights" d’Audio 1985, une touche de rock progressif, de l’AOR bien senti et ça donne également un morceau dont les accords ont tôt fait de vous hanter ! Avec We Are The Patriots (Doug Brons) nous sommes propulsés dans le film Top Gun avec Maverick au commande son jet et nous en tant que co-pilote !  Le refrain résonne comme un hymne, c’est aussi un "instant-classic" !  J’adore Talk Too Much (Doug Brons) qui recèle une pincée de Chicago, le groove y est excellent, et dès la première écoute cette chanson vous séduira! Faith Hope Love (Doug Brons) termine Audio 1985 de façon magistrale, l’intro piano/voix est magnifique et nous nous retrouvons aux plus belles heures du CCM du milieu des années 80. Si Audio 1985 était sorti durant l’âge d’or, cet album serait paru chez Warner ou Columbia!  Croyez-moi c’est un grand disque!

 

Produit par :  Tom Hemby, Doug Brons & Mark Dowdy

 

Doug Brons : Chant, Claviers, Choeurs

 

Tom Hemby : Programmations des batteries, Guitares

Mark Dowdy : Programmations des batteries et des Guitares, programmations des cordes et des Cuivres, Choeurs

Graham Dowdy :  Guitares

Dan Needham : Batterie, Percussions

Pat Coil :  Hammond B3, Claviers

Andrea Di Puccio : Guitare

 

Arnaud Leger : artwork

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Vous devez être connecté pour poster un message.

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Je ne pense pas que tu sois déçue Cathy ! 😉

posté le : May 28, 2021 17:25

Repondre
Cathy
Cathy

"Audio 85" est donc un concentré de tout ce qu'on aime! Et ça fait très plaisir de voir que ce 3ème album révèle encore plus l'énorme talent de Doug Brons! Ta chronique donne vraiment l'eau à la bouche! Je reviendrai donner mes impressions!

posté le : May 25, 2021 23:06

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Oui tout à fait, mais j'aime tout sur cet album, Talk Too Much avait aussi retenu mon attention dès la première écoute!

posté le : May 23, 2021 12:57

Repondre
alainjo
alainjo

Coming home est superbe ... 

posté le : May 23, 2021 12:18

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Oui, c'est vraiment un album magnifique !

posté le : May 23, 2021 07:00

Repondre
alainjo
alainjo

Si Doug avait sorti cet album en 1985 il aurait fait un carton !! Tout y est !!! Je ne m'en lasse pas !!! 

posté le : May 22, 2021 21:39

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : May 22, 2021 18:46

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : May 22, 2021 18:45

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don