Mon compte
logo

Riding The Wave (2022)

image : Riding The Wave (2022)

 

Miles est le pseudonyme d’Adam Amer, musicien de studio anglais, basé à Londres. Riding The Wave est son premier effort, il mit pratiquement deux ans pour le fabriquer! Le résultat final est plus que satisfaisant, Riding The Wave fut la première pépite de l’année 2022 en matière de westcoast !


 

Depuis quelques années, nous assistons à un revival du son calif de la fin des années 70 et du début des années 80, certes l’audience reste encore réduite, mais le succès de Young Gun Silver Fox nous laisse espérer le meilleur, puisque leur nouvel album a recueilli plus de 1 million de streamings en un peu moins de deux semaines après sa parution. 


 

On peut ranger Miles et son Riding The Wave dans cette vague revival, harmonies vocales, cuivres et arrangements faisant typiquement références au début des années 80, bref, beaucoup d’éléments sont présents qui devraient ravir les amateurs de musique soft rock venant de L.A. !


 

Miles déclare à propos de l'album : "Je voulais faire un disque qui se situerait entre les Eagles et Michael McDonald. Ces disques des années 70 et 80 sur lesquels figuraient tous les grands noms de LA sont les préférés de ma collection de vinyles, alors je savais que si je voulais les écouter, d'autres le feraient aussi. On s'est beaucoup amusé en le faisant, en jouant dans différents studios, en prenant notre temps, en expérimentant des arrangements et d'autres choses. Je l'écoute et je souris. J'espère que vous aurez autant de plaisir à l'écouter que nous en avons eu à le faire".


 

Le titre éponyme ouvre l’album, Riding The Wave (Adam Amer) débute avec des chœurs à la Beach Boys, avec un titre pareil, il ne pouvait en être autrement ! Les instruments arrivent rapidement et nous accouchons d’un morceau formidable, où les cuivres percutent et explosent, le solo de saxophone est également remarquable ! Nous sommes transportés dans une ambiance du début des années 80, durant l’âge d’or de la calif., il n’y a plus qu’à monter dans le cabriolet et rouler cheveux au vent ! Let’s Start Over (Adam Amer) continue dans la même veine, ce titre se situe quelque part entre Robbie Dupree et Greg Guidry, le refrain vous trotte dans la tête dès la première audition! C’est efficace et à son écoute vous aurez certainement la banane ! Sur l’excellent Falling In Love (Adam Amer) on ne peut que penser aux Doobie Brothers époque Michael McDonald ! La mélodie déroule tranquillement, c’est d’un excellent niveau, les cuivres sont toujours présents! L’introduction de Never Too Late (Adam Amer) nous met l’eau à la bouche, et la suite ne nous déçoit vraiment pas! Never Too Late me fait penser à David Roberts et son album All Dressed Up ! C’est l’orgue Hammond B-3 qui ouvre sur Lay You Down (Adam Amer), Miles nous fait voyager de façon merveilleuse au travers de ses tempos très road song ! Tout est magnifiquement en place, voix, harmonies vocales, instrumentation, c’est du beau travail! Les arrangements des cuivres sur Need You Now (Adam Amer) sont un beau clin d’oeil à Jerry Hey, je prends le pari que ce mid tempo va vous séduire rapidement. À l’image de l’artwork de la pochette, cet album est coloré, joyeux et optimiste, quoi de plus important par rapport à l’époque que nous vivons! Bye Bye Baby (Adam Amer) est un hommage non dissimulé à What A Fool Believes, et c’est encore du plaisir pour les oreilles, que du bonheur ! Nous terminons cet opus avec The Fool (Adam Amer), encore une merveille, l’introduction au saxophone et la mélodie qui s’ensuit sont remarquables!


 

Un album à posséder impérativement si vous ne l’avez pas déjà !


 

Enregistré par: Adam Amer, Josh Breen, PVDB

Mixé par: Ben Davies


 

Adam “Miles Amer: chant, chœurs, guitares, claviers, arrangements des voix


 

Seb Hankins: batterie, percussions

Jon Cox: basse

Joe Glossop: Orgue Hammond

Bobby Lamont: solos de guitare sur Let’s Start Over, Falling In Love et Bye Bye Baby, arrangements des voix sur Never Too Late


 

Pete Morris: chœurs, chant sur Never Too Late


 

The Hooligans Horns:

 

Leo Richardson: saxophone tenor, saxophone baritone, flute

George Millard: saxophone

Ben Mallider: saxophone

George Hogg: trompette, bugle

Tom Dunnet: trombone

 

The Hooligans Horns: arrangements des cuivres

 

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Vous devez être connecté pour poster un message.

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Oui, c'est vraiment très bon, jette une oreille aussi sur Dawn Patrol, je vais bientôt chroniquer l'album!

posté le : November 27, 2022 14:02

Repondre
Eramanu
Eramanu

La plus belle découverte de cette année 2022. On retrouve des influences gregg guidry.  Steely dan. Michael mc Donald. un petit chef d'œuvre de West coast. 

posté le : November 27, 2022 12:13

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Et comme le stipule Fred, un second est en préparation, donc wait and see !

posté le : November 24, 2022 18:05

Repondre
Arnaud
Fred75
Arnaud

Une surprise à laquelle on ne s'attendait pas ! Le disque tourne encore de temps en temps ! Artiste à suivre...

posté le : November 24, 2022 17:51

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Oui, ce fut une belle surprise de l'année 2022 ! 

posté le : November 22, 2022 18:24

Repondre
thierry33
thierry33

Merci pour la chronique.

😀Très belle découverte pour un album dont tous les morceaux sont superbes. 

Le CD tourne en boucle maintenant.

Espérons que le suivant soit de la même veine !

 

posté le : November 22, 2022 12:11

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Tu peux le commander ici :

https://milesmusicofficial.bandcamp.com/album/riding-the-wave

posté le : November 21, 2022 22:29

Repondre
alainjo
alainjo

Où peut-on se procurer l'album ?

posté le : November 21, 2022 11:18

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Bien évidemment Miles n'invente rien, mais je trouve que ses mélodies et ses arrangements sont excellents! 

posté le : November 20, 2022 20:22

Repondre
Wyatt
Wyatt

"Revival" je ne sais pas. J'ai le cul entre deux chaises. Je trouve ça positif que des artistes s'approprient ce son des 70's/80's pour leurs compositions mais j'ai du mal à accrocher, souvent. J'ai l'impression de copie, d'un manque de légitimité et surtout d'âme. J'avoue que dans le cas de Miles, la pochette n'aide pas.

posté le : November 20, 2022 18:45

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

Merci beaucoup pour ton commentaire Frédéric, je ne savais pas pour le second album, excellente nouvelle! N'hésite pas à réagir sur d'autres chroniques si tu peux ! 😉

posté le : November 20, 2022 15:24

Repondre
Fred75
Fred75

Extraordinaire album westcoast, excellent du 1er titre au dernier. C'est véritablement un retour dans les 80's, avec tous les codes musicaux. 
Un 2eme album est en préparation, vivement sa sortie et, j'espère, un concert en France. 

posté le : November 20, 2022 15:19

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : November 20, 2022 12:33

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : November 20, 2022 12:31

Repondre
Jean-PhilippeRéjou

posté le : November 20, 2022 12:30

Repondre
Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don