Mon compte
logo

The End Of The Innocence (1989)

image : The End Of The Innocence (1989)

 

Inutile de présenter Don Henley, membre fondateur du plus célèbre groupe américain The Eagles. Durant la séparation du groupe, qui, avec le temps s'est révélée provisoire (1980-1994), chaque membre du groupe a débuté une carrière en solo.

 

"The End Of The Innocence" (8e au Billboard 200) est le 3e disque en solo de Henley, celui-ci étant paru en 1989. Ses deux albums précédents avaient également rencontré le succès, on se souvient en particulier du tube "The Boys Of Summer" figurant sur son second opus "Building The Perfect Beast" ! Son look sur la pochette de l'album, avec la mèche qui tombe, pourrait faire penser à un membre du groupe Tears For Fears, mais non, il s'agit bien de Henley!!


Le titre éponyme ouvrant le CD "The End Of The Innocence" * (Don Henley / Bruce Hornsby) (8e au Billboard Hot 100) est d'une beauté à couper le souffle, dès les premiers accords au piano et avec la rythmique l'accompagnant, on reconnaît très bien le style Hornsby, artiste qui était alors en pleine gloire, tout auréolé du succès commercial de ses deux premiers albums ; "How Bad Do You Want It" (Don Henley / Danny Kortchmar / Stan Lynch) est beaucoup plus rock dans un style très Henley, avec sa façon si particulière de poser sa voix sur les morceaux et des chœurs féminins qui sont les bienvenues ; "I Will Not Go Quietly" (Don Henley / Danny Kortchmar) enchaine dans le même état d'esprit que le titre précédent avec toujours la guitare de Danny Kortchmar vraiment "rock", ce n'est pas malgré tout le passage du disque que je préfère ; "The Last Worthless Evening"** (Don Henley / John Corey / Stan Lynch) (21e au Billboard Hot 100) est un morceau phare, un mid-tempo qui met la barre très haute, c'est un classique "soft-rock" ; "New York Minute" (Don Henley / Danny Kortchmar / Jai Winding) est en ce qui me concerne le chef-d'œuvre de cet opus, une intro merveilleuse, des couplets superbes, et un refrain hors du commun, la grâce c'est emparée de Henley sur ce titre ; "Shangri-La" (Danny Kortchmar / Steve Jordan / Don Henley) est plus anecdotique, mais par moment Prince n'est pas loin! ; "Little Tin God" (Don Henley / Danny Kortchmar / J.D. Souther) est un reggae, je n'ai jamais trop apprécié ce style de musique, mais souvent certains artistes californiens ont succombé au genre durant cette période ; "Gimme What You Got" ** (Don Henley / Stan Lynch / John Corey) est beaucoup plus convaincant, avec entre autres son très joli son de guitare, c'est très bien produit, un des bons moments de l'album ; "If Dirt Were Dollars" (Don Henley / Danny Kortchmar / J.D. Souther) est également très bon, résolument "rock" et "électrifiant" ; on conclut en beauté avec "The Heart Of The Matter"*** (Mike Campbell / Don Henley / J.D. Souther) (21e au Billboard Hot 100), idéal pour écouter au milieu de désert de l'Arizona entre "Winslow" et "Painted Desert", ce titre est pour moi un grand classique!

 

Après "The End Of The Innocence", il faudra attendre 11 ans avec "Inside Job" pour un retour de Henley en solo, beaucoup pris entre-temps, il est vrai, par la reformation des Eagles!


Produit par : Don Henley & Danny Kortchmar 
*Produit par : Don Henley & Bruce Hornsby
**Produit par : Don Henley, John Corey & Stan Lynch
***Produit par : Mike Campbell, Don Henley & Danny Kortchmar
Mixé par : Shelly Yakus & Rob Jacobs
Enregistré par : Shelly Yakus, Greg Ladanyi

Mike Campbell : Guitares & Claviers

Danny Kortchmar : Guitares, Claviers

David Paich : Claviers et Cordes

Jai Winding : Claviers, synthétiseurs basse

Jeff Porcaro : Batterie

Jim Keltner : Percussions

Michael Fisher : Percussions

Bob Glaub : Basse

Waddy Wachtel : Guitare Acoustique

John Corey : Guitares, Claviers
Larry Klein, Pino Palladino : Basse
Stan Lynch : Batterie & Percussion

Steve Jordan : Wah Wah Guitare, Batterie

Bruce Hornsby : Piano & Claviers additionnels

Steve Madaio : Trompette

Wayne Shorter : Soprano Sax Solo


Don Henley, Sheryl Crow, Patty Smyth, Valerie Carter, W. Axl Rose, Ivan Neville, Steve Jordan, Don Henley, Take 6, J.D. Souther, Melissa Etheridge, Edie Brickell, Charlie Drayden, Julia Tillman Waters, Maxine Willard Waters & Carmen Twillie : Chœurs

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don