Mon compte
logo

Love's A Heartache (1983)

image : Love's A Heartache (1983)

 

Robben Ford s'était fait connaître en remplaçant Larry Carlton dans le groupe de Tom Scott, "L.A. Express". Après avoir quitté le "L.A. Express" en 1976, il enregistra son premier album en solo en 1979 "The Inside Story".

 

Cet opus de Robben Ford, n'est pas vraiment un album de Robben Ford, mais plus un disque du producteur japonais Kazu Matsui. Etudié pour le marché japonais "Love's A Heartache" parut en 1983. Il recèle toutes les recettes, le son et la qualité pour qu'aujourd'hui il soit considéré comme un classique "westcoast".

 

"Standing On The Outside" (Jeff Day / Robben Ford) est un "instant classic", l'exemple parfait du morceau plutôt "soul" qui devient par la magie de la production et du son qu'on lui imprime, le genre de titre qui ne peut qu'être produit à L.A., avec les différentes images et cartes postales de la Californie du sud qui peuvent se succéder dans notre esprit ; "Time Flies" (Dan Kuramoto) continue de me ravir, ce morceau peut s'écouter en boucle sans lasser, le fender rhodes est bien présent et les arrangements sont magiques! ; "Save Your Nights For Me" (Mark Mueller / Ken Hirsch) est la première véritable ballade de cet album, le genre de titre qui se faisait durant cette période, très belle mélodie, mais qui aujourd'hui à "peut-être?" un peu vieilli ; "Me On The One Side" (Mark Mueller / Glen Ballard) est un mid-tempo avec toujours ces voix soul, c'est plutôt très bien "fait", avec des arrangements tout en finesse ; nous voilà parti sur les "highways" avec "Wheels Of Love" (Tetsuji Hayashi / Maxi Anderson), à écouter dans un cabriolet en longeant l'océan ; "Tell That Girl" (Kevin Becka) commence comme une ballade, pour accélérer sur le refrain, c'est un morceau remarquable ; sur "Illusions" (Erich Bulling / Gayl Ford) on a droit à une voix féminine pour cette ballade qui s'écoute de manière agréable sans toutefois atteindre les sommets ; "Sunset Memory" (Peter Hata / Kazu Matsui) est un titre semi-instrumental où Robben Ford peut nous faire entendre ses talents de guitariste, le refrain est chanté, avec en plus des vocalises qui ne sont pas sans rappeler EW&F ; "Love's A Heartache" est le "cover" créé par Ned Doheny, rien à dire sur ce grand classique, sinon qu'il est plutôt bien repris ; on termine sur le seul vrai instrumental "Sun Lake" (Robben Ford) où sa guitare s'en donne à chœur joie, c'est le seul titre vraiment "fusion" du disque.

 

Comme je l'ai dit au début de cette chronique, ce n'est pas vraiment un album de Robben Ford, mais il n'en reste pas moins que c'est un excellent opus rempli de "westcoast sound" qui ravira les amateurs du genre!!

 

Produit par : Kazu Matsui

 

Phillip Ingram, Robben Ford, Howard Smith, Robert Jason et Claudia : Chants

Russell Ferrante, Randy Waldman : pianos et claviers

Carlos Rios, Robben Ford : guitares

Nathan East, Abraham LaborielFreddy Washington, Jr. et Neil Stubenhaus : Basse

Vinnie Colaiuta : Batterie 

Derek Nakamoto et Bill Meyers : Synthétiseurs

Michael Fisher : Percussions

Dave Boruff : saxophone

 

Ralf Rickert, Doug Wintz et Larry Klimas : Cuivres 

 

Maxi Anderson, Marlene Jeter, Darryl Phinnesee et Howard Smith : Choeurs

 

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Wyatt
Oui, cet album ressemble plus à un projet de Kazu Matsui et fait figure d'ovni dans la discographie de Robben Ford. Pour moi, c'était surtout la découverte de Phillip Ingram (Switch) sur les 3 titres les plus efficaces à mon goût de l'album "Standing On The Outside", "Tell That Girl" et "Meet On One Side".

posté le : April 25, 2020 11:52

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don