Mon compte
logo

The Dude (1981)

image : The Dude (1981)

 

Dès la fin des années 70, Quincy Jones a très bien su marier ses influences jazz, soul et funk avec l'univers ensoleillé de la Californie du Sud. Son album "The Dude" (récompensé par 3 Grammy Awards!) sorti en 1981 en est un excellent témoignage.

 

Il fut enregistré juste avant l'album "Thriller" de Michael Jackson et il parut la même année qu'une de ses autres productions, à savoir l'album de Patti Austin "Every Home Should Have One". "Q" a toujours su s'entourer des meilleurs musiciens de L.A. et de N.Y., ainsi que des meilleurs "songwriters" du moment.

 

Découvreur de nouveaux talents, il révéla entre autres, James Ingram, Patti Austin et il est certain que Michael Jackson ne serait jamais devenu "The King Of Pop" sans le talent de producteur de "Q".

 

"Ai No Corrida (I.NO.KO.REE.DA)" (Chas Jankel / Kenny Young) est le morceau qui ouvre cet opus, ce fut un tube international immense, que l'on entend encore aujourd'hui sur les "dancefloors", c'est un funk imparable avec des arrangements luxueux ; "The Dude" (Quincy Jones / Rod Temperton / Patti Austin) est très soul, avec l'utilisation du vocoder (bien avant Daft Punk!!) et l'introduction de "rap" made in 80's, moi j'adore!! ; "Just Once" (Barry Mann / Cynthia Weill) 17e au Billboard Hot 100, est une merveilleuse ballade, magistralement interprétée par James Ingram (ce qui lui vaudra un Grammy Award), grand classique des radios US, encore aujourd'hui ; on continue avec "Betcha' Wouldnt' Hurt Me" (Stevie Wonder / Stephanie Andrews) qui est très "funky" avec les "cocottes" de guitare qui vont bien et les "hand-claps" comme on savait le faire à l'époque! ; "Somethin' Special" (Rod Temperton) est plus un mid-tempo où l'on ressent les arrangements à forte influence "jazz" et une production toute en finesse de "Q" ; "Razzamatazz" (Rod Temperton) fut également un tube qui déferla dans les discothèques, c'est aujourd'hui un grand classique, repris récemment par le producteur suisse Urs Wiesendanger ; "One Hundred Ways" (Kathy Wakefield / Ben Wright / Tony Coleman) est l'autre très belle ballade de l'album, 14e au Billboard Hot 100 ; "Velas" (Ivan Lins / Victor Martins) est le seul instrumental, ambiance fin de journée ensoleillée avec le merveilleux harmonica du regretté Toots Thielemans ; "Turn On The Action" (Rod Temperton) possède une intro très E.W.&F. avec force cuivres, pour embrayer sur un excellent funk.

 

Cet album est pour moi indispensable, et à son écoute on s'aperçoit vraiment que la musique "funk/soul" produite à L.A., transpirait très souvent le son "westcoast".

 

Produit par Quincy Jones

Enregistré et mixe par Bruce Swedien

 

Patti Austin, James Ingram et Charles May : Chants

 

Steve Lukather : Guitares

Greg Philinganes, Robbie Buchanan, Hawk Wolinski, Ian Underwood, David Foster et Michael Boddicker : Claviers et Synthétiseurs

Louis Johnson et Abraham Laboriel : Basse

John Robinson : Batterie

Paulinho da Costa et Lenny Castro : Percussions

 

Jerry Hey, Larry Williams, Kim Hutchcroft, Ernie Watts, Chuck Findley, Bill Reichenbach : Cuivres

 

Tom Bahler, Jim Gilstrap, Michael Jackson, Syretta Wright, LaLomie Washburn, Yvonne Lewis et Casey Cysick : Choeurs

A noter les présences spéciales de Stevie Wonder et de Herbie Hancock.

 

Les divers arrangements étaient assurés par Johnny Mandel, Rod Temperton, Jerry Hey et Quincy Jones

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don