Mon compte
logo

Hydra (1979)

image : Hydra (1979)

 

"Hydra" est le second album de Toto, même si il n'a pas eu le même succès que le premier (37e au Billboard 200), il est aujourd'hui considéré par de nombreux fans, comme un album essentiel dans la discographie des "boys".

 

Pour comprendre "Hydra" il faut un peu se remettre dans le contexte de l'époque, en 1979 nous sommes à la fin de la période disco, mais le heavy-metal commence à poindre le bout de son nez avec Van Halen, Scorpions, ou encore AC/DC. Le soft-rock connaît un grand succès (Supertramp, Dire Straits, The Eagles, etc.). Le mouvement Punk est mort-né, le rock progressif connaît de belles ventes avec Genesis, Yes ou encore les Pink Floyd que l'on peut considérer comme faisant parti de cette vague (bien que concernant ces derniers, ça peut prêter à débat) et ce que l'on appellera la "New-Wave" britannique en est à ses débuts.

 

C'est la formation originale qui officie encore sur ce disque, Steve Lukather à la guitare et au chant, Jeff Porcaro à la batterie, Bobby Kimball au chant, David Paich aux claviers et chant, Steve Porcaro aux claviers et synthétiseurs et David Hungate à la basse.

 

La pochette de l'album avec la photo de Steve Porcaro tenant l'épée, nous fait penser aux contes et légendes de l'Héroïc Fantasy... Ceci veut illustrer le contenu musical de Hydra.

 

A l'écoute du morceau "Hydra" (David Hungate / Bobby Kimball / Steve Lukather / David Paich / Steve Porcaro / Jeff Porcaro) on a la confirmation que le groupe a pris un virage rock-progressif, teinté de rock mélodique, ce titre est une entière réussite, et il est aujourd'hui très souvent joué sur scène, notamment lors de la tournée de 2013. "St. George And The Dragon" (David Paich) possède un petit côté "Supertramp" avec le piano de Paich, la voix aigue de Kimball, inutile de dire que c'est un grand classique, les disc-jokeys le diffusait même sur les pistes de danses, mais je vous parle d'un temps que les jeunes générations ne peuvent connaître!! ; sur "99" (David Paich) Steve Lukather assure le "lead vocal", c'est un morceau soft-rock par essence, avec quand même quelques influences soul/R&B, il rappelle certainement énormément de souvenirs pour beaucoup d'entre nous, cette ballade est un grand classique dans le répertoire de Toto, le final instrumental avec la guitare et le piano est remarquable. Ce titre est un hommage au film de George Lucas THX 1138. Pour l'anecdote, j'étais en retard pour le concert du Zénith à Paris pour la tournée 1987, et c'est le morceau qu'ils étaient entrain d'interpréter... "Lorraine" (David Paich) débute avec une très jolie mélodie avec des intonations "rock progressif", pour ensuite accélérer sur le refrain dans un style purement "totoesque" ; On retrouve du rock pur sur "All Us Boys" (David Paich), j'adore le clip-vidéo qui accompagne ce morceau, Lukather s'en donne à cœur joie avec sa guitare, c'est assez jouissif ; la soul music est de retour avec "Mama" (David Paich / Bobby Kimball), les couplets sont délicieux, très R&B et le refrain est plus pop (certainement la partie composée par David Paich), on y remarque le jeu de Jeff Porcaro et son groove légendaire, absolument grandiose sur ce titre ; "White Sister" (David Paich / Bobby Kimball) est très rock "FM" comme on disait en France à cette époque, un morceau pour la scène qui fait lever les fans dès que les premières notes en sont jouées ; la longue intro aux synthétiseurs sur "A Secret Love" (Steve Porcaro / David Paich / Bobby Kimball) accouche d'une mélodie très symphonique qui termine ce disque sur une note calme, pleine de rêves et de songes...

 

Ce n'est peut-être pas un album phare dans la carrière de Toto, comme peuvent l'être le "IV" ou encore "The Seventh One", mais il demeure une pièce incontournable de leur œuvre!

 

C'était produit par Tom Knox, Reggie Fisher et Toto
Enregistré et mixé par Tom Knox et Dana Latham

 

Toto :

 

David Paich : Chant, Claviers

Steve Porcaro : Claviers & Synthétiseurs

Jeff Porcaro : Batterie, Percussions

David Hungate : Basse

Steve Lukather : Guitares, Chant

Bobby Kimball : Chant

 

Musiciens additionnels :

 

Michael Boddicker : claviers
Roger Linn: synthetiseurs
Lenny Castro et Joe Porcaro : percussions
Marty Paich : Arrangements de cordes

 

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-Philippe Réjou
Oui Cathy, me concernant je les ai découvert avec cet album, quelques mois avant la parution du IV. J'aime aussi beaucoup Hydra.

posté le : April 25, 2020 12:23

Cathy
Si j'étais vraiment, mais vraiment, dans l'obligation de ne choisir qu'un seul album de Toto, ce serait très certainement celui-ci.

posté le : April 25, 2020 12:00

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don