Mon compte
logo

City Streets (1989)

image : City Streets (1989)

 

Entre "Speeding Time" (1983), qui avait décontenancé son public , et la parution de "City Streets" (1989), plus de six ans s'était écoulé ! Suite à l'échec commercial de "Speeding Time", Carole King (peut-être à juste titre) pensa que les années 80 n'étaient pas faite pour sa musique ! Il n'en reste pas moins que "City Streets" arriva à point nommé pour la réconcilier avec ses fans.

 

Je suis un inconditionnel de Carole King, que ce soit au niveau de la qualité de ses chansons, qu'au niveau de sa voix! Bien évidemment, quand on prononce le nom de Carole King, l'album "Tapestry" et le morceau "You've Got A Friend" viennent de suite à l'esprit, mais ce soir j'avais envie de parler de "City Streets".

 

L'album ouvre sur le magnifique titre éponyme "City Streets"  (Carole King) un mid-tempo au son résolument FM, parfait pour les radios de l'époque ; "Sweet Life"  (Carole King / Rudy Guess) continue dans la même veine que la chanson précédente ; "Down To The Darkness" (Carole King) est magnifique, toute en émotion et en retenue ; "Lovelight" (Carole King) offre une production très fin des années 80 ; "I Can't Stop Thinking About You" (Carole King / Paul Hipp) est une ballade dont elle a le secret, une mélodie limpide et attachante dès la première écoute ; "Legacy" (Carole King / Rudy Guess) est idéal pour rouler à tombeau ouvert sur les highways, une "road song" comme les américains ont toujours su faire, et comme le genre "westcoast" nous en a tant donné ; "Ain't That The Way" (Carole King) avec Eric Clapton à la guitare est une ballade tout simplement sublime ; "Midnight Flyer" (Carole King / Gerry Goffin), morceau où Carole King retrouve son partenaire d'écriture et ex-mari Gerry Goffin, fait un petit clin d'œil à la Country-Music, et que c'est beau, avec la présence de Branford Marsalis au saxophone soprano ; "Homeless Heart" (Carole King / John Bettis) est peut-être la chanson que je préfère, avec l'apport de la voix de sa fille Sherry Goffin, magique ! ; "Someone Who Believes In You"  (Carole King / Gerry Goffin), composé à nouveau avec son "partner in crime", termine le disque avec le plein d'émotions, comment rester insensible à une si belle mélodie!!

 

Après "Tapestry" c'est l'album qu'il faut absolument posséder de cette artiste d'exception !!

 

Produit par Carole King & Rudy Guess
Enregistré et mixé par James Farber

 

Carole King : Claviers, Synthétiseurs, Chants & Guitare sur "Sweet Life" 
Robbie Kondor : Claviers et Synthétiseurs 
Rudy Guess : Guitares
Wayne Pedzwater & Seth Glassman : Basses
Steve Ferrone, Max Weinberg & Omar Hakim : Batteries
Jimmy Bralower : Percussions
Ted Andreadis : Claviers sur "Legacy" 
Mark Bosch : Guitares sur "I Can't Stop Thinking About You" 
Paul Hipp : Guitare Acoustique & duo sur "I Can't Stop Thinking About You" 
Eric Clapton : Guitares sur "City Streets" & "Ain't That The Way" 
Michael Brecker : Saxophone sur "City Streets"
Branford Marsalis : Saxophone Soprano on "Midnight Flyer"
Jimmy 'Z' Zavala : Harmonica sur "Midnight Flyer" 
Nick Lane : Trombone sur "I Can't Stop Thinking About You" 
Jimmy Roberts : Saxophone Tenor sur "I Can't Stop Thinking About You" 
Sherry Goffin : Chant sur "Homeless Heart" 
Angela Capell, Sherry Goffin, Heidi Berg & Kasey Cisyk : Choeurs sur "Homeless Heart" 
Richard Hardy : Flute sur "Someone Who Believes In You"

 

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don