Mon compte
logo

Lifetime Guarantee (1983)

image : Lifetime Guarantee (1983)

 

Le huitième opus de Michael Johnson "Lifetime Guarantee" devait sortir à la toute fin de l'année 1983. Dix ans plus tôt paraissait son premier LP "There Is A Breeze" sur le label Atco.

 

Ses trois premiers disques obtinrent des succès d'estime, mais Michael Johnson allait considérablement élargir son audience à partir de 1978, date à laquelle il signa un contrat chez EMI. Le label allait mettre à sa disposition de gros moyens, et la liberté de pouvoir choisir des morceaux de premier plan composés par des "songwriters" de qualités, tels que Bill LaBounty ou encore Randy Goodrum en passant par Eric Kaz et Tom Snow. Le premier disque à paraître sur ce label fut "The Michael Johnson Album" (1978), le tube "Bluer Than Blue" en est extrait et se classa à la 12e place du Billboard Hot 100 et à la première place dans la catégorie "Adult Contemporary", dès lors la carrière de Michael Johnson était véritablement lancée! S'en suivit "Dialogue" (1979) avec l'inoubliable "This Night Won't Last Forever", "You Can Call Me Blue" (1980) et "Homefree" (1981) avec l'énorme "Rosalee" !

"Lifetime Guarantee" arriva dans un contexte particulier, en effet, la fin de l'année 83 et l'année 84 virent l'avènement du tout synthétique, la fin de l'âge d'or du soft-rock, la seconde british invasion (avec toute la vague "new wave"), et le couronnement de la chaîne MTV qui était devenu le média indispensable pour élever un artiste ou un groupe au statut de "star" !

 

Il n'en reste pas moins que même si "Lifetime Guarantee" n'a pas su trouver son public, c'est un "fucking" de bon album, avec de très grands moments ! Il mit plus d'un an et demie à l'enregistrer entre New-York et Los Angeles, c'est Michael Colina, Ray Bardani et Jeremy Lubbock qui se sont relayés à la production. On connaissait déjà Colina et Bardani pour leurs excellents travaux avec Michael Franks sur l'album "Objects Of Desire" ou encore sur plusieurs disques de David Sanborn. Michael Johnson pensait à juste raison qu'ils pouvaient lui apporter un son résolument moderne et cette touche de fusion dont il pensait avoir besoin pour à nouveau pouvoir conquérir le Billboard !

 

Avec le recul on peut dire que malgré la présence d'excellents morceaux et d'un son bien ancré dans son époque, "Lifetime Guarantee" n'avait que très peu de chances de fonctionner, car le style de musique proposé ici était (trop?) "soft-rock", genre en complète perte de vitesse, les "kids" préférant le nouveau "r&b", le "rap" émergeant, la "new wave" anglaise ou encore le "hard-rock", genre en pleine mutation où les "look" des artistes (très colorées) étaient esthétiquement très télévisuels et s'adaptaient parfaitement à la mode MTV !

 

"Lifetime Guarantee" avait aussi bénéficié d'une sortie française, bien que Michael Johnson était complètement méconnu dans notre hexagone, preuve que EMI avait essayé d'élargir son audience !

 

L'excellent mid-tempo "There's A Love" (J.P. Pennington) ouvrait le bal, cette très belle "pop song" bénéficie d'un refrain de qualité et d'entrée le décor est planté avec l'ambiance californienne bien mise en évidence ! La ballade "If You Can't Feel Love" (Jeremy Lubbock / Chris Montan) est en tout point magnifique, la voix chaude de Johnson met particulièrement en valeur la mélodie ! Le titre éponyme "Lifetime Guarantee" (Chris Montan) peut faire penser à "Marooned" de Larry Lee dans l'esprit, c'est un up-tempo qui nous mène tout droit sur la Ventura Highway direction Santa Barbara ! La ballade "We Can Live On Love (Baby You're Just Like Me)" (J. Buckingham / M. Gray) est à mon humble avis un "instant classic", mélodie imparable, chœurs superbes et arrangements luxueux ! La première face se terminait tout en douceur par la très belle ballade "I'm Gone" (Eric Kaz / Wendy Waldman) !

La seconde face commence par l'excellent et synthétique "Q.T." (Randy Goodrum), on poursuit avec "Temptation" (Randy Goodrum), avec les chœurs féminins et le Fender Rhodes mis en avant dans l'introduction, on y reconnaît entre mille le style Randy Goodrum ! "Who's That Look In Your Eye" (Robert Byrne / Tom Brasfield) est définitivement un classique, et l'intro de David Sanborn dans la version de Johnson est magnifique. Il est à noter que ce titre figure à l'origine sur l'album de Byrne and Barnes (1981), mais on peut l'entendre interprété également par Taffy McElroy, Engelbert Humperdinck et Rick Bowles ! Il délivre aussi une très belle version de "City Of The Angels" (Bill Withers) ! Le très beau "I Still Love You" (C. Bickhardt / E. Fries / R. Bell), termine ce superbe album largement sous-estimé !

 

L'échec commercial de "Lifetime Guarantee" sera certainement l'élément déclencheur de son virage dans la "Country Music", alors en plein "revival" au milieu des années 80. Ce n'était plus une "Country Music" de puriste, mais une "Country" mâtinée de "pop" et de "soft-rock" qui allait permettre à beaucoup d'artistes de collectionner les disques d'or et de platine ! L'album "Wings" sortira en 1986 et permit à Michael Johnson de retrouver le chemin du Billboard !

 

Produit par Michael Colina & Ray Bardani, Jeremy Lubbock

Enregistré par Ray Bardani at Minot Sound, White Plains, NY
Enregistré par Ian Eales at Ocean Way Studios, Hollywood, CA
Enregistré par Ray Bardani & Remixé par Ian Eales & Jeremy Lubbock

 

Morceaux 01, 02, 03, 04 & 05 Mixé par Ian Eales at Garden Rake Studio, Los Angeles, CA
Morceaux 06, 07, 08, 09 & 10 Mixé par Ray Bardani at Minot Sound, White Plains NY

 

Additional recording at Automated Recording Studio, New York City, NY & One On One Studios, N. Hollywood, CA
Mastered at Future Disc, Hollywood, CA

 

Michael Johnson : Chants & Choeurs, Guitares, Percussions

Rob Mounsey, Jeremy Lubbock, Michael Colina, Randy Goodrum : Programmation
Andy Newmark, Harvey Mason, Yogi Horton, Andy Newmark, Buddy Williams : Batteries
Wayne Pedzwater, Marcus Miller, Neil Jason : Basses
Randy Waldman, Rob Mounsey, Jeremy Lubbock, Chris Montan, Randy Goodrum, Michael Colina : Synthétiseurs
Jai Winding, Richard Tee : Piano 
Randy Goodrum : Piano électrique
Rob Mounsey, Jeremy Lubbock, Chris Montan, Michael Colina, Randy Goodrum, Richard Tee : Fender Rhodes 
Nick Moroch, Roscoe Beck, George Sopuch : Guitares
Ray Bardani, Steve Forman, Ted Moore, Ray Bardani : Percussions
Dave Boruff : Saxophone
David Sanborn : Saxophone Alto


Gordon Grody, Kurt Yaghijan, Nick Uhrig, Marc Piscitelli, Chris Montan, Sherilyn Huffman, Diane Tidwell, Lisa Silver, Kacey Cisyk, Vivian Cherry, Lani Groves, Ullanda McCullough : Background vocals

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :


Soyez le premier à réagir !

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don