Mon compte
logo

Civilized Man (1984)

image : Civilized Man (1984)

 

Joe Cocker commença à faire parler de lui avec sa reprise du classique des Beatles "With A Little Help From My Friend", dont il fit une version complètement différente, il réinventa complètement le morceau.

 

Sa carrière explosa réellement lors du concert de Woodstock en 1969.

 

Après quelques albums à succès, dont le fameux "Mad Dogs And Englishmen" mis en valeur par sa voix au timbre rocailleux, et, par la suite son grand tube "You Are So Beautiful" (Billy Preston), la fin des années 70 furent synonymes de petite traversée du désert. Il réapparut au premier plan grâce, en premier lieu, à l'album "Sheffield Steel" (1982), et surtout, à son tube planétaire en duo avec Jennifer Warnes, "Up Where We Belong", extrait de la B.O. du film "Officer And Gentleman".

 

1984 fut l'année de la parution de "Civilized Man", qui nous intéresse ce soir. Cet album avait été enregistré pour moitié à Los Angeles et l'autre moitié à Nashville. Deux grands producteurs étaient aux manettes, avec pour la face L.A., Gary Katz et la face Nashville, Stewart Levine.

 

Le titre éponyme "Civilized Man" (Richard Feldman / Pete Robinson) ouvre l'album, Joe Cocker a l'art de s'approprier avec un énorme talent les chansons des autres artistes, ou des morceaux que l'on écrit spécialement pour lui, en l'occurence "Civilized Man" est du "Cocker" pur sucre, titre maintes fois diffusés sur les radios de l'époque, c'est du "rock", avec quelques inflections "rhythm and blues", aujourd'hui cette chanson est un classique de son répertoire! ; "There Goes My Baby" (Jerry Leiber / Mike Stoller / George Treadwell / Lover Patterson / Benjamin Nelson) est le "cover" des Drifters, très belle reprise de ce "gold", la "soul" à son zénith! ; "Come On In" (Bob Telson) est produit à la mode californienne, de la très bonne "blue-eyed soul" mitonnée au son de L.A. ; "Tempted" (Chris Difford / Glen Tilbrook) originalement du groupe anglais Squeeze et chanté par Paul Carrack, est ici reprise par Cocker, je préfère la version originale, même si l'interprétation qu'il en fait est tout à fait acceptable ; "Long Drag Off A Cigarette" (Larry John McNally) est un titre à l'ambiance plus "blues", une chanson très "cool", c'est une très belle version que nous délivre Cocker, McNally reprendra sa composition à son compte sur son album "I Love To Wake Up In New-York" (2001), "I Love The Night" (Troy Seals / Mike Reid) est un morceau plutôt rock, qui fut calibré pour les FM de l'époque ; la ballade "Crazy In Love" (Randy McCormick / Even Stevens) est magnifique, romantique à souhait avec une mélodie et une interprétation à fondre ; "A Girl Like You" (Troy Seals / Will Jennings) après une intro hésitante, est plutôt réussie ; J'adore "Hold On (I Feel Our Love Is Changing)" (Will Jennings / Joe Sample), les arrangements sont top, un des moments très forts de cet album! ; "Even A Fool Would Let Go" (Tom Snow / Kerry Chater) est également une ballade, et quelle ballade! le grand compositeur Tom Snow aidé par Kerry Chater ont frappé un grand coup, c'est très beau!

 

Cet album reçu un bon accueil et se vendit très bien en Europe. Deux ans plus tard, Cocker retrouva un hit mondial, grâce au film "9 semaines 1/2", dans lequel figure sa reprise d'un morceau de Randy Newman "You Can Leave Your Hat On". En 1988 son excellent "cover" de Ray Charles, "Unchain My Heart", acheva d'en faire une des "superstars" des années 80!!

 

Les musiciens présents étaient :

 

Jeff Porcaro, Jim Keltner, James Stroud et Larrie Londin : batteries
Nathan EastDavid Hungate et Bob Wray : basses
Steve Lukather, Dean Parks, Reggie Young, Jon Goin, Dann Huff, Pete Bordinelli, Larry John McNally et Domenic Troiano : guitares.
David Paich, Greg Phillinganes, David Briggs, Randy McCormick, Shane Keister, Bob Telson et Rob Mounsey : claviers et synthétiseurs.
Starz Vanderlockett et Paulinho da Costa : percussions
Jim Horn : saxophone

 

Les chœurs étaient chantés par :


Cissy Houston, Mary Davis, Dierdre Tuck Corley, Sam Butler, Bobbie Butler, James W. Carter, Frank Floyd, Zac Sanders, Julia Waters-Tillman, Maxine Waters Willard, Luther Waters et Oren Waters.

 

Les cuivres étaient tenus par :


Randy Brecker, Lenny Pickett, Dave Tofani, Dave Bargeron

 

Les cordes étaient arrangées par :
David Briggs

 

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Sheffield Steel est un très bon album avec la paire Shakespeare et Dunbar, ce fut d'ailleurs le disque de sa résurrection artistique.

D'autre part sa reprise de Ain't No Sunshine est magnifique, une des plus belles de sa part.

posté le : May 13, 2020 21:25

Repondre
eramanu

Reecoute aujourdh'ui . C'est plutot bon album. Civilized man la chanson est top.  la reprise de squeeze egalement gorgée de soul .  La specialite de cocker c'etait la reprises Et parfois c'etait top et parfois completement gagné ( je pense notamment à sa reprise de marvin gaye  I heard through the grapevine qui est horrible) 

La c'est bien produit et agrable . Mon album favori reste SHEFFIELD STEEL ( oui avec le son reggae ) mais quelle performance, quelle reprise quelle voix et la version de steve winwood est juste sublime . 

posté le : May 13, 2020 18:59

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don