Mon compte
logo

Walk A Fine Line (1983)

image : Walk A Fine Line (1983)

 

Je pense que sans contestation possible "Walk A Fine Line" est le meilleur opus de Paul Anka ! Anka n'a pourtant jamais été un artiste estampillé "westcoast"! En France l'ancienne génération ne connaît de lui que son tube des années 60 "Diana", vous me rétorquerez que la France n'est pas une référence en matière de musique et vous aurez raison !

 

Quand on regarde bien sa discographie, on peut s'apercevoir qu'à partir de la seconde moitié des années 70, il a commencé à collaborer avec des pointures des studios de Los Angeles, en faisant paraître des albums sympathiques mais pas essentiels ! Il faut attendre 1983 et la parution de "Walk A Fine Line" pour que la qualité soit vraiment au rendez-vous pratiquement tout au long de cet opus.

 

Je dis "pratiquement" car malheureusement les deux derniers morceaux, "Gimme The Word" et "Golden Boy" ont fort mal vieilli et ne sont franchement pas au niveau ! Dommage car avec deux titres supérieurs en qualité, nous n'aurions pas été loin du chef d'œuvre et du "masterpiece westcoast" !

 

Les "stars" de l'époque sont bien présentes, en effet, jugez-en : Kenny Loggins, Richard Page, David Foster, Michael McDonald, Jeff Porcaro, etc. On remarque également que Michael McDonald en compagnie de David Foster, ont largement participé à l'écriture des morceaux.

 

On ouvre sur le très bon "Second Chance" (Paul Anka / David Foster / Michael McDonald), mid-tempo dans un "mood" typiquement californien, où les spécialistes reconnaîtront les pattes de Foster et de McDonald dans la mélodie et les arrangements, on continue sur LA ballade de cet opus "Hold Me 'Til The Morning Comes" (Paul Anka / David Foster), outre la beauté de la mélodie composée par Foster, on y remarque la voix de Peter Cetera du groupe Chicago qui apporte vraiment un plus à ce morceau en le faisant grimper dans de hautes sphères ! "Darlin' Darlin'" (Paul Anka / David Foster / Jay Graydon) est également un mid-tempo qui bénéficie de l'apport de la voix de Kenny Loggins, on navigue bien entendu toujours dans de l'excellente calif. ! La ballade "No Way Out" (Paul Anka / Michael McDonald) est de mon point de vue le chef d'œuvre total de "Walk A Fine Line". La musique est signée Michael McDonald et tout au long de la chanson on assiste petit à petit à une progression en passant par le solo de saxophone de Ernie Watts, jusqu'à l'éblouissant final où les voix de Maureen McDonald et de son frère, couplés au sax de Watts, arrivent à nous donner la chair de poule ! Une autre version sera enregistrée quelques années plus tard en duo avec Julia Migenes pour le film du même nom avec Kevin Costner et Gene Hackman, mais elle n'aura pas la même puissance !

 

Le titre éponyme "Walk A Fine Line" (Paul Anka / Michael McDonald) est également très beau avec toujours le même Michael McDonald dans les chœurs et c'est une pièce essentielle de ce disque ! Anka en refera une version en 2013 avec toujours McDo, mais l'immense George Benson viendra se joindre au duo et nous pouvons constater que la version de 2013 est d'une sensualité extraordinaire ! "Take Me In Your Arms" (Paul Anka / David Foster) reprend vraiment du rythme, ce morceau est superbe à tous les égards, les harmonies vocales sont d'un haut niveau avec les chœurs de Richard Page et de Steve George du groupe Pages ! "This Is The First Time" (Paul Anka / Peter McCann) est également une bien belle ballade avec toujours le duo Page et George dans les chœurs qui apportent vraiment tout leur savoir faire en tant que choristes, c'est à cela que l'on reconnaît les plus grands ! Bon, après ça se gâte un peu "Gimme The Word" (Paul Anka / David Foster / Jay Graydon / Steve Kipner) est chanté en duo avec Karla DeVito, titre vraiment synthétique, calibré pour les discothèques de l'époque, il fallait trouver un titre dansant rapidement et ce n'est franchement pas une réussite, malgré les personnes qui ont composé cette chanson... "Golden Boy" (Michael Price / Daniel Walsh / Steve Barri) est un peu dans la même veine, et l'on sent que les brillants producteurs et musiciens étaient en train d'expérimenter les nouveaux outils synthétiques qui s'offraient à eux et qui allaient révolutionner (dans le bon sens?) la musique des années suivantes pour en devenir le son dominant !

 

Mais le bilan de ce disque est largement au-dessus de la moyenne et tout amateur de Westcoast se doit d'avoir "Walk A Fine Line" dans sa discothèque !

 

Produit par Denny Diante

 

Cordes arrangées par Jeremy Lubbock
Cuivres arrangés par Jerry Hey
Arrangements : David Foster, Jay Graydon, Bill Cuomo, Michael McDonald, Paul Anka, Denny Diante

 

Batteries : Jeff Porcaro, John Robinson, Mike Baird, Vinnie Colaiuta
Basses : Nathan East, Lee Sklar
Guitares : Marty Walsh, Steve Lukather, Jay Graydon
Claviers : David Foster, Michael McDonald, Bill Cuomo, Michel Colombier
Synthétiseurs : David Foster
Piano : David Foster
Percussions : Paulinho DaCosta
Saxophone : Ernie Watts 


Chœurs : Michael McDonald, Peter Cetera, Kenny Loggins, Richard Page, Steve George, Maureen McDonald, Steve Kipner

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-Philippe Réjou
Sa voix ne m'a jamais dérangé Wyatt, et puis il n'a pas tant que ça une voix de crooner, comparé à Sinatra, Dino ou encore Tony Bennett... J'adore cet album, sauf les deux derniers morceaux.

posté le : April 29, 2020 17:40

Wyatt
Il faut vraiment aimé la voix du crooner, ce qui n'est pas mon cas. Alors à part "Hold me til the morning comes" sauvé par la voix de Peter Cetera et les deux merveilleux titres de Michael McDonald, je passe mon chemin.

posté le : April 29, 2020 16:11

Jean-Philippe Réjou
Oui, sauf les deux derniers titres, c'était une volonté du label...

posté le : April 24, 2020 19:54

ALAINJO
Faut que je le fasse écouter à mes parents ... Ils ne vont pas le reconnaître !!! AhAhAh !! Blague à part ... Très bon album !!!

posté le : April 24, 2020 19:53

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don