Mon compte
logo

Breakin' Away (1981)

image : Breakin' Away (1981)

 

La meilleure collaboration de Al Jarreau avec Jay Graydon fut "Breakin' Away"  ! Sommet artistique? Je n'en suis pas sûr, mais "Breakin' Away" s'inscrit tout à fait dans le type de musique et de son dont beaucoup de personnes raffolaient à cette époque. Un genre qui mélangeait des accords jazz avec de la soul et du soft-rock, et que nous appelons pour plus de commodité "Westcoast" ou "Calif." selon la préférence. Pourquoi? Parce que les albums ayant ce son étaient enregistrés la plupart du temps, dans des studios de Los Angeles, avec toujours les mêmes producteurs, ingénieurs du son et musiciens... Cette musique collait parfaitement bien avec l'image que voulait dispenser la Californie du sud où yeux du monde entier, à savoir les éternels clichés et cartes postales (palmiers, soleil, cabriolets, freeways, filles, plaisirs, douceur de vivre) !

 

Pour en revenir plus spécifiquement à Al Jarreau et "Breakin' Away", ce disque était la seconde collaboration entre le producteur Jay Graydon et Jarreau. Un an auparavant l'album "This Time" bénéficiait déjà d'une production Graydon, et avait reçu un très bon accueil des critiques et du public. Sous l'influence de Graydon et du label "Warner", l'orientation musicale de Jarreau évoluait par rapport à ses premiers albums, en délaissant peut-être une certaine authenticité, pour des morceaux plus cadrés et calibrés pour les radios FM, comme le voulait la tendance générale. Mais l'improvisation jazz n'est pas totalement absente de "Breakin' Away" notamment sur "Blue Rondo à la Turk", superbe reprise de Dave Brubeck, où Jarreau fait encore montre de son "scat" légendaire !

 

Non seulement "Breakin' Away" fut le plus grand succès de Jarreau, mais il le fut également pour le producteur Jay Graydon. Graydon avait tout d'abord débuté sa carrière dans les studios californiens comme guitariste de sessions. A ce titre on peut lire son nom dans les crédits de nombreux albums des années 70, avec notamment sa participation sur l'album "Aja" de Steely Dan en 1977 ! Il est aussi un excellent compositeur, il a cosigné entre autres "After The Love Has Gone" pour Earth Wind & Fire ! Sa carrière de producteur débuta en 1979. Un an avant "Breakin' Away", Jay Graydon et David Foster avaient fait paraître leur album en duo "Airplay", considéré par beaucoup comme un opus légendaire !

 

Si je fais un aparté aussi important sur le producteur Jay Graydon, c'est que son nom ne peut être dissocié du succès de "Breakin' Away", il a en effet co-signé 5 des neuf titres de cet opus, dont le titre éponyme et "Roof Garden", en plus d'avoir vraiment imprimé le style et le son qu'il savait donner à ses diverses productions durant cette période!

 

"Breakin' Away" est resté classé pendant deux ans dans le Billboard 200 et il y atteindra la 9e place. Il sera numéro 1 dans les catégories Jazz et R&B du Billboard ! Trois singles seront classés dans les divers charts, Billboard Hot 100, R&B, Adult Contemporary : "We're in This Love Together", "Breakin' Away", et "Teach Me Tonight".

 

Durant la cérémonie des Grammy Awards en 1982 Al Jarreau reçu un Grammy dans la catégorie "Best Pop Vocal Performance, Male", il remporta également un Grammy pour "(Round, Round, Round) Blue Rondo à la Turk" dans la catégorie "Best Jazz Vocal Performance, Male". "Breakin' Away" fut aussi nominé dans la catégorie "Album Of The Year" !

 

L'album débute sur l'excellent "Closer To Your Love" (Tom Canning / Jay Graydon / Al Jarreau) avec une intro typiquement "Graydonnesque" dans les arrangements, claviers en avant, ce titre est dans la continuité de "This Time" le disque précédent ! Les fans du groupe Pages apprécieront particulièrement la ballade "My Old Friend" (Richard Page / Steve George / John Lang), en effet ce titre comme les compositeurs en témoignent est une chanson composée par les membres du groupe Pages, elle possède le "Pages vibe", et ça sonne comme du Pages chanté par Jarreau (la même année Graydon avait produit en grande partie le 3e et dernier album de Pages) ; la ballade "We're In This Love Together" (Roger Murrah / Keith Stegall) est aujourd'hui un classique, c'est également un des titres que je préfère, et puis plus "westcoast" que ça, pas possible ! "Easy" (Tom Canning / Jay Graydon / Al Jarreau) reprend un peu de rythme, on retrouve le chant jazzy de Jarreau, avec toujours les arrangements de Graydon qui sait si bien mettre en valeur le titre, ça groove, ça joue, enfin ça le fait vraiment ! Avec "Our Love" (Tom Canning / Jay Graydon / Al Jarreau) on retourne dans la ballade, le titre est vraiment agréable, mais ne constitue pas un des sommets de ce disque. "Breakin' Away" (Tom Canning / Jay Graydon / Jarreau) fut le titre qui fonctionna le mieux chez nous en France, il faut dire que ce morceau a tout d'un tube, dès la première écoute, il ne laisse pas indifférent, Jarreau monte haut dans le falsetto durant les couplets et le refrain, chose qu'il ne fera pas si souvent que ça, "Breakin' Away" est vraiment le morceau pop californien typique du début des années 80 ! "Roof Garden" (Tom Canning / Jay Graydon / Jarreau) est encore un incontournable, avec un côté plus jazzy que Breakin' Away, et en plus terriblement dansant, et Al Jarreau fait ressortir cette façon si particulière de chanter, il prouve à travers ce morceau (si il en avait encore besoin) que c'est réellement un géant ! "(Round, Round, Round) Blue Rondo à la Turk" (Dave Brubeck) est le morceau le plus osé pour ce disque, car on verse complètement dans le jazz, chose pas obligatoirement évidente pour un album qui se voulait tout de même commercial (dans le bon sens du terme), c'est le morceau de bravoure de l'album, où il nous montre l'immense palette de ses possibilités vocales, cette version est complètement renversante et jouissive ! On termine avec aussi un grand classique "Teach Me Tonight" (Sammy Cahn / Gene De Paul), titre repris un nombre de fois incalculable, et c'est vraiment parfait en guise de conclusion pour ce très bel album !

 

"Breakin' Away" est ressorti remastérisé sur le label BBR en 2015, avec cinq bonus tracks : "Girls Know How" (From the Motion Picture "Night Shift"), "Your Precious" (Live at Montreux) - duo avec Randy Crawford, "Who's Right, Who's Wrong" (Live at Montreux) - duo avec Randy Crawford, "Sure Enough" (Live at Montreux) - duo avec Randy Crawford et "Closer to Your Love" (12" Long Version) !

 

"Breakin' Away" est un album indispensable, un beau témoignage du début des années 80 et un très beau témoignage de tout le talent de Al Jarreau !

 

Produit par Jay Graydon
Enregistré par Joe Bogan, Jay Graydon, Humberto Gatica

 

Arrangements : Jay Graydon, Tom Canning, Al Jarreau
Arrangements des voix : Al Jarreau, Jay Graydon, Tom Canning
Arrangements des rythmes : Milchio Leviev
Arrangements des cordes : David Foster, Billy Byers
Arrangements des cuivres : Jerry Hey

 

Chants : Al Jarreau

 

Batteries : Steve Gadd, Jeff Porcaro 
Basses : Abraham Laboriel, Neil Stubenhaus
Guitares : Jay Graydon, Steve Lukather, Dean Parks
Fender Rhodes : Tom Canning, David Foster, Michael Omartian
Pianos : Tom Canning, David Foster, George Duke, Milchio Leviev
Synthétiseurs : Tom Canning, David Foster, Michael Omartian, Peter Robinson, Larry Williams, Michael Boddicker 
Programmation de Synthétiseurs : Jay Graydon, Michael Boddicker 
Percussions : Bob Zimmitti
Saxophone : Tom Scott 
Bugle : Jerry Hey
Saxophone alto : Lon Price 
Trompettes : Jerry Hey, Chuck Findley
Trombone : Bill Reichenbach

 

Choristes : Al Jarreau, Richard Page, Steve George, Bill Champlin

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Jean-PhilippeRéjou

Larry Williams qui fut son directeur musical jusqu'à la fin.

posté le : May 14, 2020 21:26

Repondre
Christobald

C'est avec cet album que j'ai découvert Al Jarreau.

A noter, selon moi, le superbe solo synthe de Larry Williams sur "Easy"

posté le : May 13, 2020 22:58

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don