Mon compte
logo

Airplay For The Planet (1993)

image : Airplay For The Planet (1993)

 

Au mois de février ou mars 1993 si ma mémoire est bonne, je voyais arriver dans ma boîte aux lettres, un petit colis, qui contenait "Airplay For The Planet", un CD 6 titres de Jay Graydon en import japonais, que j'avais préalablement commandé via le Minitel ! Et oui, autre époque, autres mœurs !

 

Jay Graydon avait encore une aura énorme en 1993, par rapport à ses productions antérieures (Al Jarreau, George Benson, Dionne Warwick, El DeBarge, Steve Kipner, Kenny RogersMarc Jordan, etc.), sans parler de son talent de guitariste au son unique ! Et puis, son don de compositeur d'exception n'était plus à démontrer !

 

Mis à part le projet Airplay (1980), il n'avait rien fait paraître sous son propre nom depuis ! Donc l'excitation était grande au moment d'écouter pour la première fois ce EP six titres !

 

Ce six titres comprenait les morceaux suivants : "Wak The Wire", "She Just Can't Make Up Her Mind", "History", "Show Me The Magic", "You're Not Alone" et "When You Look In My Eyes", six chansons pour six moments de pur bonheur ! Des invités prestigieux, des arrangements proches de la perfection, un travail de studio méticuleux, des mélodies exceptionnelles !

 

Oui mais il n'y avait que six titres... C'était sans compter l'excellent plan marketing de nos amis nippons, qui faisait paraître trois mois plus tard l'album au complet avec douze morceaux ! Tant pis pour le porte-monnaie et tant mieux pour les collectors !

 

Les six nouvelles chansons étaient : "After The Love Is Gone", "Holdin' On To Love", "One Way Or Another", "Roxann", "Ever After Love" (on pouvait déjà entendre cette dernière sur le pressage scandinave du projet Planet 3) et une version instrumentale de "After The Love Is Gone" !

 

Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour comprendre que j'avais entre les mains un des chef-d'oeuvres "westcoast" des années 90 ! Rien à mettre de côté sur "Airplay For The Planet (The Album)", mis à part peut-être la version instrumentale de "After The Love Is Gone" qui fait office de remplissage !

 

"Walk The Wire" (Jay Graydon / Joseph Williams) chanté par Joseph Williams (Toto), fait penser à du Toto type "Pamela" dans les couplets, "She Just Can't Make Up Her Mind" (Bill Champlin / Janey Clewer / Jay Graydon) est le mid-tempo pratiquement parfait, Champlin officie au chant sur ce titre, et les chorus de guitare de Graydon sont particulièrement savoureux ! Retour de Joseph Williams au chant sur la délicieuse et planante "History" (Jay Graydon / John Van Tongeren / Joseph Williams) ! Avec la reprise de "After The Love Is Gone" (Bill Champlin / Jay Graydon / David Foster), Graydon joue sur du velours, et la version qui se trouve ici est vraiment réussie, je la trouve même supérieure à celle qu'en avait fait Airplay en 1980 ! Retour dans le "up-tempo" avec la superbe "Holdin' On To Love" (Jay Oliver / Sherwood Ball / Jay Graydon) avec un côté très soul dans la voix du regretté Sherwood Ball ! "One Way Or Another" (Janea Chadwick / Jay Graydon / Jay Oliver / Sherwood Ball) est une de mes préférés de ce disque et même des années 90 tant qu'on y est! Planante, idéale pour rouler, une mélodie qui me touche particulièrement et toujours la voix de Sherwood Ball qui est parfaite ! Warren Wiebe avait une voix d'ange et en écoutant son interprétation de "Roxann" (Bill Cantos / Jay Graydon / Valerie Hobel) on ne peut qu'en être persuadé ! A l'écoute de ce "Roxann" on mesure à quel point Bill Cantos a certainement pris une part prépondérante dans la composition du morceau ! "Show Me The Magic" (Janea Chadwick / Jay Graydon / Jon Gilutin / Sherwood Ball) est un retour dans le rythme, avec toujours le regretté Sherwood Ball au chant ! "You're Not Alone" (Bruce Gaitsch / Janea Chadwick / Janey Clewer / Jay Graydon) est un autre chef-d'œuvre, une ballade planante et envoûtante, j'avais eu le privilège que Bruce Gaitsch me raconte la genèse de ce titre, alors qu'il passait quelques jours chez moi en 2011 en compagnie de sa femme Janey Clewer et de leur fille, ce fut un moment de bonheur ! La ballade "When You Look In My Eyes" (Joseph Williams / Brett Raymond / Jay Graydon) voit le retour de Joseph Williams au chant. Mélodie superbe, claviers, voix et nappes de synthétiseurs, font de ce morceau, un moment rare et magnifique ! Le très beau "Ever After Love" (Bill Cantos / Jay Graydon / Valerie Hobel) est dans l'esprit du fameux "Mornin'" de Al Jarreau, Bill Cantos l'interprète de manière magistrale, c'est un sans-faute ! L'album se terminait sur la version instrumentale de "After The Love Is gone"


Si je devais juste mettre un réserve minime, c'est l'absence de vraie batterie sur certains titres, puisqu'il n'y a que des programmations. Mais ça n'empêche pas de faire de "Airplay For The Planet" un des tout meilleurs albums des années 90, sinon le meilleur dans le genre "westcoast" !

 

Jay Graydon le ressortira en 2002, entièrement remixé par ses soins et qu'avec onze morceaux. En effet, exit "Ever After Love" et la version instrumentale de "After The Love Is Gone" et bonjour à un excellent inédit "I Do" (Bill Cantos / Jay Graydon), qui sur un rythme très "doo-wop", déroule une très belle mélodie !

 

Bien entendu, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, j'ai les 3 versions de cet album, pour vous dire à quel point je ne l'aime pas ! ;-) . Pour l'anecdote, en 1993, j'étais loin de m'imaginer que quelques années plus tard, j'allais avoir comme invités à la maison trois acteurs de ce disque, Bill Cantos en 1997, Bruce Gaitsch et Janey Clewer en 2011 !

 

Il le ressortira en 2017, en le remasterisant à nouveau en 96K. Vous pouvez le trouver en version digitale ou CD sur le site CD Baby.

 

Produit par Jay Graydon

Producteur exécutif : Kenji Sano

Enregistré et mixé par Jay Graydon

 

Jay Graydon : Guitares, Synthétiseurs, Programmations

 

Joseph Williams : Chants, Claviers
Bill Champlin : Chants, Claviers
Bruce Gaitsch : Guitares
Janey Clewer : Claviers
Jerry Hey : Cuivres
David Foster : Claviers, Piano 
Bill Cantos : Chants, Claviers, Synthétiseurs, Choeurs
Jon Gilutin : Claviers, Programmations
Warren Wiebe : Chants
Sherwood Ball : Chants
Mark Portmann : Claviers
Jay Oliver : Synthétiseurs
Brett Raymond : Synthétiseurs
Abraham Laboriel : Basse
Kenji Sano : Basse
John Van Tongeren : Synthétiseurs

Lire la suite ...
Vous avez aimé ce contenu ? Soutenez : pacificsummersound . Faire un don

Donnez votre avis :

Dernier commentaire :

Mister Master
Jay Graydon est vraiment un de mes guitaristes favoris! Dommage qu'il n'est pas sorti d'opus de ce calibre depuis lors et qu'il ait décidé de se consacrer durant quelques années à la surf music. Vpus qui connaissez très bien sa carrière avez-vous une idée sur la signification de sa pochette ?

posté le : April 24, 2020 20:50

Jean-Philippe Réjou
Au niveau de la pochette, j'avoue que non, cette pochette fut faite pour le marché japonais et ne fut jamais réutilisée pour d'autres pays. On pourrait y voir une allégorie par rapport à l'avenir de notre planète. Concernant sa carrière, par la suite il y eut effectivement Rake & The Surftones, puis un album jazz, il y a JaR avec Goodrum qui est cool aussi, on attend d'ailleurs le second qui est enregistré et en cours de mixage. Si vous aimez le guitariste, vous pouvez toujours l'entendre ici et là, dans des productions récentes pour un petit solo...

posté le : April 24, 2020 19:05

Jean-Philippe Réjou
Merci Wyatt (Earp?) from l'ouest parisien, je ne l'ai effectivement pas précisé, et c'est toujours cool d'avoir des commentaires qui viennent compléter une chronique !

posté le : April 24, 2020 13:35

Wyatt
"Walk the wire" était à l'origine une chanson chantée par Williams sur l'album en duo avec son frère Mark "The Bond Project" jamais réalisé. Les paroles ont été changées ainsi que le refrain, d'où le co-writing avec Jay Graydon.

posté le : April 24, 2020 13:08

Vous avez aimé ce contenu ?
Soutenez :
Faire un don